Affaire Grégory : l'ADN va-t-il parler ?

  • A
  • A
Affaire Grégory : l'ADN va-t-il parler ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les résultats des nouvelles analyses ADN sur les cordelettes sont présentés mercredi.

Vers une avancée décisive dans l’affaire Gregory ? Les résultats des analyses ADN en cours attendus dans l'affaire du petit Grégory, retrouvé pieds et poings liés en 1984 dans la Vologne dans les Vosges, seront présentées mercredi par le procureur général de Dijon, Jean-Marie Beney.

Plusieurs profils ADN isolés ? Jean-Marie Beney présentera mercredi à 15h30 lors d'une conférence de presse "un point précis sur l'état d'avancement du dossier et les dernières expertises ADN", a précisé le parquet général sans donner plus de détails sur l'importance des informations à venir. Selon les informations recueillies par Europe 1, plusieurs profils génétiques auraient pu être identifiés grâce à ces nouveaux tests. Seul problème, il serait pour l'instant difficile de les comparer pour l'instant. La raison ? Ils seraient mélangés entre eux et pollués également par l'ADN des enquêteurs. Il faudra donc poursuivre les expertises pour dissocier les différentes pistes.

Quelle avancée avec ces analyses ? L'enquête a été ré-ouverte en 2008 par la cour d'appel de Dijon dans le but, justement, de recourir à de nouvelles expertises ADN sur les lettres du "fameux" corbeau et, donc, ces cordelettes. Sans résultat jusqu'à aujourd'hui. En septembre dernier, la chambre de l'instruction de la cour d'appel a ordonné toute une nouvelle série d'analyses. Ces expertises ont été menées par un laboratoire de pointe à Bordeaux, utilisant les techniques les plus avancées (extraction chimique d'ADN, microdissection laser). Tous les scellés du dossier ont ainsi été réexaminés, dont les cordelettes sur lesquelles aucun profil n'avait encore pu être isolé.