Affaire Godard : "cela ressemble à plusieurs meurtres suivis d'un suicide"

  • A
  • A
Affaire Godard : "cela ressemble à plusieurs meurtres suivis d'un suicide"
@ Reuters
Partagez sur :

L'ancien patron du Service régional de police judiciaire de Versailles, Jean-Marc Bloch, est revenu sur la mystérieuse disparition du Dr Godard, vendredi sur Europe 1.

INTERVIEW

L'affaire remonte à septembre 1999. A l'époque, le docteur Godard, sa femme et ses deux enfants disparaissaient sans laisser de traces dans la région de Caen. La justice vient de décider de classer l'affaire, présumant que tous les protagonistes de l'histoire sont décédés. "La justice a arrêté d'enquêter car cela ressemble étrangement à plusieurs meurtres suivis d'un suicide", a expliqué Jean-Marc Bloch, ancien patron du Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Versailles, sur Europe 1 vendredi.

Deux morts, deux disparus. La justice n'a pas les moyens de confirmer cette hypothèse. Pour deux membres de la famille, le Dr Godard et sa fille, dont des os ont été retrouvés, "la mort est certaine", a précisé Jean-Marc Bloch. Mais "les deux autres [la femme du docteur et son fils], on ne sait pas ce qu'ils sont devenus." A la fin du mois d'août 1999, le Dr Godard avait quitté son domicile pour embarquer sur un voilier de location depuis le port de Saint Malo. Le voilier, qui devait être rendu le 5 septembre, ne reviendra jamais. 

"Des traces de sang importantes". "Le 7 septembre, les douaniers fouillent la voiture du Dr Godard, stationnée sur le port de Saint Malo", a rappelé Jean-Marc Bloch. "Ils découvrent des traces de sang importantes ainsi que des ampoules de morphine vides. C'est le sang de sa femme." Le lendemain, la maison du docteur est fouillée et le sang de sa femme est de nouveau retrouvée dans plusieurs pièces. Faute d'éléments suffisants pour poursuivre l'enquête, l'affaire est désormais close.