Affaire Ferrand : le parquet de Brest ouvre une enquête préliminaire

  • A
  • A
Affaire Ferrand : le parquet de Brest ouvre une enquête préliminaire
Richard Ferrand fera finalement l'objet d'une enquête préliminaire.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Le parquet de Brest a finalement décidé d'ouvrir une enquête préliminaire dans le cadre des soupçons qui planent sur Richard Ferrand.

Richard Ferrand fera finalement l'objet d'une enquête préliminaire. La semaine dernière, le parquet de Brest avait estimé que les faits ne permettaient pas d'ouvrir une enquête. Mais les dernières révélations l'ont poussé à revenir sur sa décision. Pour lever les doutes, la seule solution est d'ouvrir une enquête a estimé le procureur de la République de Brest, Eric Mathais. Le dossier a été confié à la direction générale de la police judiciaire de Rennes.

"Cette enquête aura pour but de recueillir tout élément permettant une analyse complète des fait et de rechercher si ceux-ci sont susceptibles ou non de constituer une infraction pénale en matière d'atteintes aux biens, de manquements au devoir de probité et aux règles spécifiques du code de la mutualité", a précisé le procureur de la République de Brest.



Les enquêteurs vont donc s'intéresser notamment aux conditions d'acquisition d'un local brestois par les Mutuelles de Bretagne en 2011. Richard Ferrand était alors directeur des Mutuelles de Bretagne, et sa femme était propriétaire du local en question, via une SCI. "Tout ce que j'ai fait dans ma vie professionnelle est légal, public, transparent, validé par un conseil d'administration qui a d'ailleurs exprimé son soutien", s'est défendu le ministre de la Cohésion des territoires, qui exclut de démissionner. Il a par ailleurs reçu le soutien du président Emmanuel Macron.