Affaire Delajoux-Adjani : l’ADN ne colle pas

  • A
  • A
Affaire Delajoux-Adjani : l’ADN ne colle pas
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’ADN de l’ex-chauffeur de l’actrice ne correspond pas à celui de l’agresseur du médecin.

En décembre 2009, alors qu’il rentre chez lui, le Dr Delajoux est attaqué par deux hommes. Une agression qui aurait été commandité par son ex-compagne, l’actrice Isabelle Adjani, avec l’aide de l’ancien chauffeur de cette dernière. C’est en tout cas la piste ouverte par une lettre anonyme, dont l’existence a été révélée en début de semaine par L'Express.

Une piste qui ne mène en réalité nulle part, assure Me Jérémie Assous, l'avocat d'Isabelle Adjani. "Les résultats des tests ADN démontrent que les accusations à l'encontre de Mlle Isabelle Adjani étaient totalement calomnieuses et sans fondement", conclut-il dans un communiqué.

Des enregistrements ?

Me David Koubbi, l'avocat du médecin, est moins catégorique. "Dans le courrier qui nous a été adressé, un homme est mentionné. Cet individu [le chauffeur et garde du corps d’Isabelle Adjani, NDLR] a accepté que son ADN soit prélevé. Il se trouve que son ADN n'est pas celui qui figure sur la cagoule que le Dr Delajoux est parvenu à arracher à l'un de ses agresseurs cela ne dit rien de plus", commente l'avocat, interrogé par Europe 1.

David Koubbi n'oublie pas que la lettre anonyme mentionne des enregistrements entre Isabelle Adjani et son garde du corps."S'il existe des enregistrements, tels que mentionnés dans la lettre, de conversations, alors il faut appeler la personne qui les détiendrait pour qu'elle les donne à la police." L'avocat précise que la police judiciaire traite cette affaire avec le plus grand sérieux.