Affaire Bygmalion : Patrick de Carolis mis en examen

  • A
  • A
Affaire Bygmalion : Patrick de Carolis mis en examen
@ FTV
Partagez sur :

FAVORITISME - L'ancien PDG de France Télévisions est mis en examen pour favoritisme dans une affaire de contrats accordés à la société de Bastien Millot.

Bygmalion au centre de l'enquête. Selon des sources du dossier, Patrick de Carolis, ex-PDG de France Télévisions entre 2005 et 2010, vient d'être mis en examen dans une affaire de favoritisme. Selon les informations révélées par Le Point, l'enquête du magistrat Renaud Van Ruymbecke porterait sur des contrats accordés par le groupe à la petite société de communication Bygmalion, dont les cofondateurs sont déjà concernés par une autre affaire de surfacturation de prestations accordées à l'UMP. En 2008, Bastien Millot, alors employé de France Télévisions, a pris un congé sabbatique suivi d'un autre congé pour créer son entreprise, Bygmalion avant de quitter le groupe en 2010. Mais entretemps, Patrick de Carolis avait accordé plusieurs contrats au cabinet de conseil de Bastien Millot, l'objet de cette enquête pour favoritisme. L'ex-PDG de France Télévisions a confirmé la mise en examen tout en protestant contre sa mise en cause, "parfaitement injustifiée" à ses yeux. 

Le contexte. La société Bygmalion, crée en 2008, a déjà été au centre d'une vive polémique quand l'une de ses filiales, Event & Cie, a été accusée, dans une enquête du Point, d'avoir pratiqué des surfacturations auprès de l'UMP en 2012, lors de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Bastien Millot occupait alors des fonctions de directeur délégué chargé de la stratégie chez France Télévisions, auprès de son président Patrick de Carolis, jusqu'en 2008, où il prit un congé sabbatique. Il avait quitté définitivement le groupe en 2010.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

BYGMALION - Bastien Millot mis en examen pour favoritisme