Accusé d'inceste, Patrick est devenu Julie

  • A
  • A
Accusé d'inceste, Patrick est devenu Julie
@ MAXPPP
Partagez sur :

Ce père de famille est accusé d'avoir abusé de sa fille. Il a depuis changé de sexe.

Patrick comparaît de mercredi à vendredi devant la cour d'assises de Saintes, en Charente-Maritime, pour avoir soumis sa fille à des relations incestueuses pendant des années. Sauf qu'entre les faits qui lui sont reprochés (1992-2005) et son procès, Patrick est devenu Julie. Le père de famille transsexuel, qui comparaît libre, a en effet été opéré et est devenu une femme.

Ce cas est unique dans les annales de l'histoire judiciaire, croit savoir le quotidien Sud-Ouest, qui révèle cette histoire et rappelle au passage les détails sordides du procès à venir.

Treize ans de relation incestueuse

La fille de Patrick-Julie porte plainte contre son père le 16 juillet 2007. Elle a raconté aux enquêteurs toutes ces années pendant lesquelles elle a été sa victime sexuelle, "sous le regard incrédule de la mère Marie-Carmen, qui comparaît pour complicité d'agressions sexuelles sur mineure de 15 ans par un ascendant".

Un troisième prévenu sera aux côtés de l'ancien couple : Roger, un photographe rencontré grâce au Minitel rose et "qui organisait des séances photos un peu spéciales".

Le calvaire de Sonia (le prénom a été changé) commence en 1992, lorsque son père lui demande de filmer ses ébats conjugaux. La jeune femme date son premier viol de cette période. Elle a une dizaine d'années.

"J'ai l'impression d'être détruite"

S'ensuivent des années de relations incestueuses, le père et la fille déménageant en Charente-Maritime pour y vivre comme un couple pendant un temps. En 2002, Sonia donne ainsi naissance à un fils. A l'époque, la jeune fille a quitté le collège et se dit même amoureuse de son père, rapporte Sud-Ouest. Aux enquêteurs, la jeune femme a confié : "j'ai le sentiment de m'être fait manipuler depuis que je suis très petite. Je prends maintenant conscience de cette manipulation. J'ai l'impression d'être détruite de l'intérieur."

Le quotidien précise que Patrick-Julie a confié aux enquêteurs avoir refoulé sa féminité "après avoir eu une aventure homosexuelle avant de partir faire son service militaire". Alcoolique dès 14 ans, il a raconté avoir lui aussi été victime d'inceste jusqu'à ses 12 ans. Il affirme n'avoir jamais contraint sa fille.