Accident de Puisseguin : qui sont les 43 victimes ?

  • A
  • A
Accident de Puisseguin : qui sont les 43 victimes ?
Seuls huit personnes ont pu s'extraire du car avant qu'il ne s'embrase.@ JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Partagez sur :

41 des 43 victimes de la collision entre un car et un camion appartenaient à un club du troisième âge de Petit-Palais, un petit village girondin.

Le terrible accident qui a coûté la vie à 43 personnes vendredi matin s’est déroulé à Puisseguin, mais c’est bien Petit-Palais qui est frappé de plein fouet par la tragédie. 41 des victimes étaient en effet des personnes âgées membres du Petit-Palaisien, l’un des 11 associations de ce village girondin de 750 habitants environ. Ce club du troisième âge propose des rencontres, des soirées et une ou deux grandes excursions par an. Celle de vendredi en faisait partie. Le groupe devait se rendre en Béarn, à deux heures de route. Rendez-vous était donné tôt vendredi matin sur la place de la commune du Petit-Palais. Les voitures des retraités sont toujours garées sur le parking d’où l’autocar est parti.

"Le destin m’a vraiment protégé". Parmi les passagers de l’autocar, il y a trois membres de la famille de la maire de Petit-Palais, ainsi que la cousine de César, très impliquée dans l’organisation de la sortie. Le retraité décline, trop fatigué. "Le destin m’a vraiment protégé", témoigne ce retraité au micro d’Europe 1. "Ils partaient dans les Pyrénées pour un jour, visiter des châteaux. Je dois en connaître les trois quarts sûrement. Je suis complètement abattu, parce que j’ai de la famille sûrement dedans, des cousins très, très proches. C’est tragique."

"Je suis complètement bouleversé, complètement bouleversé". Tous ces proches désormais disparus devaient passer la journée à Arzacq-Arraziguet, dans le Béarn, pour visiter la Maison du jambon de Bayonne et partager un repas de spécialités du terroir. "C’est catastrophique, je connaissais beaucoup de monde. Je suis complètement bouleversé, complètement bouleversé", réagit le guide qui devait les accueillir." Ils font comme tous les clubs du troisième âge : une visite le matin, puis ils mangent des spécialités locales, et à 16 heures ils repartaient chez eux". La bande d’amis girondins n’aura roulé qu’une dizaine de minutes, un peu plus de 7 kilomètres, avant que leur autocar ne s’engage dans le virage fatal.

Un enfant retrouvé mort. Vendredi en milieu d'après-midi, le bilan de l'accident s'est alourdi. Les secours ont en effet découvert dans la cabine du camion le corps d'un enfant âgé de trois ans. Il s'agirait de l'enfant du chauffeur du poids lourd, lui-même décédé dans la collision.