Tarnac : le parquet général se pourvoit en cassation

  • A
  • A
Tarnac : le parquet général se pourvoit en cassation
@ AFP
Partagez sur :

Mardi, la cour d'appel avait confirmé que le groupe de Tarnac serait bien jugé, mais pas pour terrorisme.

Le parquet général de Paris a annoncé mercredi avoir formé un pourvoi en cassation contre la décision de la cour d'appel qui a ordonné mardi le renvoi en procès pour Julien Coupat et d'autres membres du groupe de Tarnac mais confirmé l'abandon des poursuites pour terrorisme.

La dimension terroriste écartée. La cour d'appel a confirmé mardi une précédente décision des juges d'instruction, qui avaient renvoyé huit membres du groupe en correctionnelle, en écartant toute dimension terroriste aux délits, notamment le sabotage d'une ligne TGV en 2008. "Après une analyse approfondie" de cet arrêt de la chambre de l'instruction, "le parquet général a décidé de former un pourvoi en cassation", a-t-il déclaré. La plus haute juridiction devra donc se prononcer dans les mois qui viennent.

"Une farce". "Cela devient une farce!", a réagi Me Marie Dosé, l'avocate d'Yildune Levy, mise en cause avec Julien Coupat pour des dégradations commises sur des lignes TGV dans la nuit du 7 au 8 novembre 2008 à Dhuisy. La décision rendue mardi "était le minimum qu'on pouvait attendre après huit ans de fiasco", a-t-elle ajouté. "Cet acharnement relève de l'indécence et ridiculise toute l'institution judiciaire", a déclaré l'avocate.