A peine libéré, le pédophile récidive

  • A
  • A
A peine libéré, le pédophile récidive
La ville d'Arras redoutait le retour de ce pédophile, probablement à juste titre.@ MAXPPP
Partagez sur :

A sa sortie de prison, la préfecture d’Arras avait pourtant alerté les forces de l’ordre de la région.

Un pédophile aurait récidivé à deux reprises moins de deux mois après sa sortie de prison, rapporte le quotidien régional La Voix du Nord. L’individu a été interpellé, le 5 février, et placé en détention provisoire à la maison d’arrêt d’Arras, dans le Pas-de-Calais, après le dépôt de deux plaintes la veille.

La préfecture avait prévenu

Cette affaire de récidive présumée n’est pas anodine puisque la préfecture d’Arras avait prévenu par courriel la police et la gendarmerie de la région lorsque le suspect était sorti de prison, en décembre dernier. Le préfet soulignait “la dangerosité de cet individu et le risque important de récidive“, et avait accompagné son message de photographies et d’éléments biographiques sur le pédophile.

Ce dernier venait en effet de purger une peine douze ans de détention, déjà pour agression sexuelle sur mineur. Un aménagement de peine avec sortie anticipée avait été décidé en avril 2007, avec placement sous surveillance judiciaire, mais elle avait été très rapidement annulée. Le suspect avait en effet rapidement commis une infraction en recontactant un mineur, ce qui lui était interdit. Il était en conséquence retourné en prison finir sa peine. Fin 2010, l'homme ayant fini de purger sa peine, la préfecture avait donc toutes les raison d’être vigilante.

Il aurait récidivé deux fois

Malgré cet appel à la vigilance, relayé par La Voix du Nord, le scénario tant craint s’est probablement réalisé. Le 4 février, un homme de 23 ans décrit comme "attardé mental" s'est présenté au commissariat d'Arras et a porté plainte : il affirme avoir été agressé sexuellement alors qu’il aidait le suspect à déménager.

Quelques heures plus tard, un mineur de 14 ans, accompagné d’un éducateur, affirme avoir été lui aussi agressé par le même individu. “Plus déroutant, ce mineur aurait déjà été victime de ce même individu il y a plusieurs années, alors qu'il était enfant“, précise le quotidien régional. Le lendemain, samedi 5 février, le pédophile récidiviste était donc interpellé à son domicile, mis en examen et placé en détention provisoire.

Des lois existent, mais ne sont pas encore applicables

“C’est quelqu’un qui ne s’est pas fait remarquer par la volonté d’avoir un suivi psychologique particulier pendant la période où il était en détention. Mais il est clair qu’après l’exécution de la peine pour laquelle il était condamné, ce monsieur avait recouvré une liberté qui était une liberté d’aller et de venir totale“, a déclaré mercredi le procureur d’Arras, Hughes Weremme, lors d’une conférence de presse.

Cette affaire relance le débat sur les délinquants récidivistes, mais pas seulement. Le gouvernement a en effet déjà concocté en 2010 une loi sur la récidive des délinquants sexuels, introduisant un retour en prison pour ceux qui refusent de se soigner, mais son décret d’application n’a toujours pas été publié. Malgré ses alertes, la préfecture n’avait donc aucun moyen d’agir.