À Menton, une cinquantaine de migrants tentent de forcer la frontière

  • A
  • A
À Menton, une cinquantaine de migrants tentent de forcer la frontière
@ JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP (image d'illustration)
Partagez sur :

Une cinquantaine de migrants, entrés à Menton dans la nuit, ont été refoulés en Italie en vertu de la procédure de non-admission. 

Une cinquantaine de migrants ont tenté en vain de passer en force la frontière franco-italienne dans la nuit de vendredi à samedi à Menton, en bord de mer, a-t-on appris auprès de la préfecture des Alpes-Maritimes. "Tous les migrants qui avaient réussi à passer le poste-frontière, de même que ceux qui avaient emprunté la voie ferrée venant d'Italie, ont été interpellés et non-admis en France", a indiqué un représentant de la préfecture, confirmant une information de Nice-Matin.

Rétablissement des contrôles aux frontières. Cette procédure de non-admission, qui implique que les personnes interpellées soient remises directement aux autorités italiennes, est en vigueur depuis le rétablissement, le 13 novembre dernier, des contrôles aux frontières. "Ce genre d'événement n'est pas une première, nous avions déjà connu ce type de phénomène l'an dernier", souligne la même source, ajoutant que ces derniers jours à Vintimille une "légère augmentation" du nombre de migrants avait été constatée.

Par ailleurs, une vingtaine de migrants ont également été interpellés à L'Escarène, dans l'arrière-pays niçois, au cours de la même nuit, à la suite d'un contrôle de gendarmerie. Tous, selon la préfecture, ont fait, l'objet d'une procédure de non-admission ou d'une demande de réadmission en Italie.