A 10 ans, au volant, pour aller à l'école

  • A
  • A
A 10 ans, au volant, pour aller à l'école
Le petit garçon a justifié son initiative par un coup de stress.@ REUTERS
Partagez sur :

Un écolier de Valence a profité de l'absence de son père pour emprunter la voiture familiale. 

Le jeune garçon aurait voulu impressionner ses copains. Jeudi, un Valentinois de dix ans a pris l'initiative d'emprunter les clés de voiture de son père pour rejoindre son établissement scolaire à Valence, dans la Drôme. Au passage, il a embarqué un de ses copains du quartier, âgé de seulement neuf ans. Selon les informations d'Europe 1, ce jeune élève a profité de l'absence de son père et de sa sœur, partis plus tôt que d'habitude au travail, pour prendre le volant de la voiture familiale.

Les deux enfants ont ainsi parcouru plus de deux kilomètres à bord du véhicule avant de heurter un plot et d'être contrôlés par des policiers de Valence. "J'ai mis ma ceinture", a tenu à préciser l'enfant aux forces de l'ordre, qui ont immédiatement prévenu ses parents.

Un coup de stress ?

Officiellement, face aux policiers, le petit garçon a expliqué son geste, en disant qu'il avait eu un accès de stress, de peur de manquer l'école.

Les deux garçons, qui étaient sains et saufs, ont été entendus par les policiers pour "conduite sans permis" et "dégâts au domaine public", a indiqué une source policière. En raison de leur âge, ils ne peuvent être placés en garde à vue.

"Ça pose un problème éducatif"

Mais, selon Bruno Charve, procureur adjoint de Valence, le jeune garçon ne conduisait pas pour la première fois. "Lui évoque peut-être d'autres trajets de même nature. La version officielle, c'est qu'il a une sœur qui fait de la conduite accompagnée et que ça aurait suffi à lui donner les rudiments. Ça me laisse moyennement convaincu. Il n'est pas exclu que le père l'ait fait conduire. Ça pose un problème éducatif qui aurait pu très mal finir", a-t-il expliqué au micro d'Europe 1.

Les enfants ont été remis à leurs parents. Un juge des enfants a été saisi de l'affaire.