700 appels aux pompiers pour s’amuser

  • A
  • A
700 appels aux pompiers pour s’amuser
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un adolescent de 14 ans les a harcelés cet été. Il sera convoqué devant le juge des enfants.

Drôle de passe-temps pour les vacances. Un garçon de 14 ans, originaire du Cateau-Cambrésis dans le Nord, a passé ses journées au téléphone à harceler les pompiers. En seulement quelques jours, il a composé 700 fois le "18", numéro des soldats du feu, révèle La Voix du Nord. Cerise sur le gâteau, l’adolescent n’appelait pas pour prévenir d’une urgence, mais pour insulter ses correspondants.

100 appels, le 22 août

C’est le centre d’appel d’urgences de Cambrai, où convergent les appels passés au "18" et "112", qui a reçu les multiples coups de fils du jeune homme. Rien que le 22 août, ce forcené du téléphone a composé plus de 100 fois le numéro d’urgence, parfois restant silencieux et d’autre fois ponctués d’insultes dites à voix basses.

L’affaire a rapidement été prise au sérieux. Agacés par les insultes et irrités que l’adolescent monopolise sans cesse la ligne, les pompiers du centre de traitement de l'alerte ont porté plainte.

Des appels pour l’attente téléphonique

Le fauteur de trouble a été rapidement identifié. Car le garçon appelait toujours depuis la même ligne : un téléphone portable appartenant à son oncle. Interpellé au domicile familial, il a reconnu avoir passé ces coups de fil malveillants. Il a expliqué "aimer particulièrement l’attente téléphonique" des numéros d’urgence.

Le jeune homme a rendez-vous devant le juge des enfants le 10 novembre prochain. Il risquerait, s’il était majeur, un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende.