500 euros d'amende pour avoir fait voler un drone sous la Tour Eiffel
© Max PPP

INFO E1 - Ce militaire d’origine équatorienne, en permission, a été condamné pour "conduite d’aéronef non conforme aux règles de sécurité".

Le légionnaire de 22 ans interpellé mardi soir alors qu’il faisait voler un petit drone autour de la Tour Eiffel a été condamné jeudi à 1.000 euros d’amende dont 500 avec sursis, selon les informations recueillies par Europe 1. Le militaire a été présenté à un magistrat du parquet de Paris dans une procédure de "plaider coupable". Il a été condamné pour "conduite d’aéronef non conforme aux règles de sécurité". Son drone lui a par ailleurs été confisqué.

Le militaire, en permission, a été surpris par les policiers, vers 23 heures, alors qu’il téléguidait cet avion miniature de 50 centimètres de long et 50 centimètres d’envergure au niveau du premier étage du monument. Le légionnaire, d’origine équatorienne, avait été placé en garde à vue chez les gendarmes mardi soir.

sur le même sujet, sujet,

BELLE HISTOIRE - Il filme Nancy avec un drone, le maire lui fait une offre

INFO - Poursuivi pour avoir filmé Nancy avec un drone

ZOOM - Au Bourget, les drones sont partout

ANALYSE - Les drones, une "guerre sans hommes"

TEST - La SNCF teste des drones pour surveiller ses lignes

RETOUR SUR - Amazon compte livrer ses colis par drones