5 morts lors d'une course-poursuite au Cap d'Agde

  • A
  • A
5 morts lors d'une course-poursuite au Cap d'Agde
Un accident de la route (photo d'illustration)
Partagez sur :

Cinq jeunes de 20 à 25 ans sont morts, après une course-poursuite entre deux voitures, au Cap d'Agde. Ils avaient bu et fumé du cannabis.

La course-poursuite leur a été fatale. Cinq jeunes de 20 à 25 ans se sont tués dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'une course-poursuite entre deux voiture au Cap d'Agde, dans l'Hérault. Les deux conducteurs, qui circulaient à très grande vitesse, avaient bu et fumé du cannabis. Ils se seraient lancés dans cette course-poursuite par jeu. Quatre jeunes sont morts sur le coup, un autre est mort des suites de ses blessures, vendredi midi.

Les moteurs explosent en raison de la violence du choc. Les deux voitures s'étaient engagées dans une course-poursuite sur une route départementale D612 entre entre Agde et le Cap d'Agde lorsque l'automobiliste qui était en tête a perdu le contrôle de son véhicule à la sortie d'un virage. Après avoir glissé sur l'herbe sur environ 200 mètres à la sortie du Cap d'Agde, où la vitesse est limitée à 50 km/h, il a percuté un arbre. Sous le choc, son véhicule, une Peugeot 607, s'est ensuite déporté de plusieurs mètres.

L'autre automobile, une Renault Mégane, où se trouvaient les quatre autres personnes, a suivi la même trajectoire. Mais les deux voitures, qui circulaient à 90 et 130 km/h, ne se sont toutefois pas touchées. La violence du choc a été telle que les moteurs ont explosé. Il n'en reste que des débris. Et la violence du choc a pulvérisé les voitures, et a surpris le directeur et les clients d'un hôtel à proximité immédiate du drame, qui ont cru à une explosion dans l'établissement. La circulation a été interrompue entre 4 heures et 7 heures du matin, et rouverte sur une voie vers 7h30.

Le cinquième passager meurt des suites de ses blessures. Le conducteur de la Peugeot ainsi que trois des quatre occupants de la Renault ont été tués sur le coup. Le quatrième passager de la Renault a été hospitalisé à Montpellier. Il est mort vendredi midi des suites de ses blessures.

Trois des victimes identifiées. Les victimes sont des cousins et amis qui se seraient livrés à cette course poursuite par jeu. Le conducteur de la Peugeot travaillait dans une casse automobile, dont le responsable, accompagné d'un employé, est venu retirer les épaves vendredi matin. Le responsable de l'entreprise était accompagné d'un employé, en pleurs, qui était l'un des amis du chauffeur.

Le parquet à Béziers a été saisi de l'affaire et l'enquête confiée au commissariat d'Agde.