460 kg de viande "de brousse" saisis à Roissy

  • A
  • A
460 kg de viande "de brousse" saisis à Roissy
@ GENDARMERIE NATIONALE
Partagez sur :

L'importation d'animaux sauvages africains est interdites pour des raisons sanitaires.

Singes, antilopes, serpents, crocodiles, éléphants, rats de sables...Tous ces animaux qui vivent en Afrique sont appréciés des touristes mais aussi des trafiquants internationaux. Une vaste opération interministérielle de contrôle visant à lutter contre les trafics de viande de brousse a permis de saisir à l'aéroport de Roissy, entre le 17 et le 26 mai, 460 kilos de viande de brousse, c'est-à-dire de ces animaux sauvages africains, indique un communiqué de la direction générale de la gendarmerie nationale. Les agents de contrôle ont également saisi 540 kg de poissons et 450 kg de fruits et légumes. Neufs personnes ont été interpellées.

viande de brousse saisie roissy GENDARMERIE NATIONALE

© GENDARMERIE NATIONALE

Ces produits ont été rapportés par des voyageurs pour leur consommation personnelle mais aussi "pour en faire le commerce", précise le communiqué. La réglementation interdit pourtant de telles pratiques, pour des raisons sanitaires : "les denrées alimentaires n’étant pas transportées dans des conditions garantissant leur bonne conservation et sont susceptibles d’introduire sur le territoire d’une part des maladies graves (virus de type Ebola, grippe aviaire, fièvre aphteuse et d'agents pathogènes...), d’autre part des insectes potentiellement vecteurs de maladies humaines, animales et végétale", a expliqué dans un communiqué l'Office Central de Lutte contre les Atteintes à l'Environnement et à la Santé Publique (OCLAESP).
saisie de viande de brousse à roissy GENDARMERIE NATIONALE

© GENDARMERIE NATIONALE

Outre les brigades de surveillance de la Direction interrégionale des douanes de Roissy, cette opération de contrôles renforcés qui vient de se dérouler sur la plateforme aéroportuaire de Roissy du 17 mai au 26 mai, en lien étroit avec le Parquet de Bobigny, a impliqué l’Office Central de Lutte contre les Atteintes à l'Environnement et à la Santé Publique, la Gendarmerie des Transports Aériens, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, la Direction générale de l'alimentation (Brigade nationale d’enquêtes vétérinaires et phytosanitaires et Service d'inspection vétérinaire et phytosanitaire aux frontières).