45.000 médicaments évaporés dans un hôpital psychiatrique

  • A
  • A
45.000 médicaments évaporés dans un hôpital psychiatrique
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une enquête a été ouverte après la disparition de cet important stock dans une structure de Neuilly-sur-Marne.

L'INFO. Une enquête a été ouverte après la disparition d'un important stock de médicaments à l'hôpital psychiatrique de Ville-Evrard, à Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris mercredi de sources concordantes. La disparition, constatée en fin de semaine dernière par des responsables de la pharmacie de l'hôpital, concerne quelque 45.000 comprimés, a précisé une porte-parole de l'hôpital,confirmant partiellement une information du Parisien. "Ces médicaments étaient stockés dans des locaux sécurisés à Neuilly-sur-Marne, où se trouve la pharmacie centrale", a-t-elle ajouté. Cette pharmacie approvisionne une soixantaine de structures gérées par l'hôpital, réparties sur l'ensemble du département.

• Antibiotiques, antidiabétiques et anxiolytiques. Parmi les boîtes manquantes figurent des antibiotiques, des antidiabétiques, mais aussi et surtout des anxiolytiques, a précisé l'hôpital, qui a porté plainte en fin de semaine dernière pour que "la lumière soit faite sur ces disparitions". Quelques centaines de comprimés de Levothyrox, un médicament utilisé dans le traitement des pathologies thyroïdiennes, ont également disparu.

• Une filière de revente parallèle ? Selon une source proche de l'affaire, aucune piste n'est actuellement écartée, même si la piste d'une filière de revente parallèle est envisagée. "Est-ce que ça découle d'une mauvaise gestion du stock de médicaments sur une longue durée ou bien d'un vol à proprement parler ? Il est encore trop tôt pour le dire", a commenté cette source. L'hôpital psychiatrique de Ville-Evrard, l'un des plus importants de France, compte environ 240 médecins et 2.400 salariés. Il dessert quelque 33 villes de Seine-Saint-Denis, pour un bassin de 1,2 million d'habitants.