3.000 pieds de cannabis saisis dans l'Aube

  • A
  • A
3.000 pieds de cannabis saisis dans l'Aube
Des pieds de cannabis.
Partagez sur :

Les plantations étaient cachées dans un entrepôt et une ancienne boulangerie de deux villages.

Scène improbable lundi matin dans les villages de Virey-sous-Bar et d'Essoyes, situés à une cinquantaine de kilomètres de Troyes : les habitants ont vu débarquer un convoi de la police judiciaire des Hauts-de-Seine pour une saisie record de cannabis : 3.000 pieds.

A Virey-sous-Bar, les enquêteurs ont d'abord découvert une plantation de 1.000 pieds dans une ancienne boulangerie. Puis, dans le village voisin d'Essoyes, la police a cette fois mis la main sur 2.000 pieds, dans une petite maison à pierres apparentes fondue dans le décor, près de l'église de ce petit bourg champenois.

"Ça sentait l'herbe"

Pourtant, avec ses volets fermés en permanence, la masure intriguait les voisins. L'un d'eux, Pierre, s'est confié au micro d'Europe 1 : "tous les gens qui passaient devant disaient que ça sentait l'herbe. On avait des soupçons, donc on a mené notre 'enquête'. On nous disait que la maison était habitée par une vieille dame mais on ne l'a jamais vue."

Depuis six mois, Pierre avait encore pu remarquer un drôle d'un manège : "chaque fois, à un jour précis, une voiture venait et se garait en marche arrière. Ils déchargeaient des courses puis repartaient avec d'autres sacs, bien ronds, comme s'ils étaient chargés de vêtements". Mais mardi, quand il a découvert l'ampleur du trafic, Pierre n'en revenait pas : "c'est notre village, dans lequel on vit depuis tout petit. On est à 15 mètres et on ne sait même pas ce qui se passe dans la maison". Il faut dire que les trois trafiquants ont réussi à rester très discrets voire invisibles de la gendarmerie... située pourtant à 800 mètres de cette plantation clandestine.

Une filature de trois mois

Toute l'affaire avait commencé par un flagrant délit en banlieue parisienne. Au terme d'une filature de trois mois, les enquêteurs de la PJ ont d'abord interpellé trois hommes de nationalité vietnamienne sur un parking d'Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne. Dans la voiture de l'un d'eux, les policiers ont mis la main sur 8 kg d'herbe de cannabis échangés contre 15.000 euros en liquide. Dès lors les enquêteurs ont remonté la filière, les amenant à cette découverte surprenante.