2.200 personnes défilent "pour Fiona"

  • A
  • A
2.200 personnes défilent "pour Fiona"
@ Max PPP
Partagez sur :

LA PHOTO - Une marche blanche a été organisée à Clermont en hommage à Fiona, dont la mère a avoué la mort après quatre mois.

Les yeux au bord des larmes, il était à la tête du cortège de 2.000 personnes, dimanche, à Clermont-Ferrand. Nicolas Chafoulais, le père de la petite Fiona, a en effet mené la marche blanche organisée en hommage à sa fille, dont la mère et son compagnon ont avoué la mort après quatre mois de mensonges. Si le principal rassemblement s'est déroulé à Clermont-Ferrand, d'où était originaire la fillette, d'autres hommages ont eu lieu en France, notamment à Marseille, Rouen et Paris.

"Ils seront tous là pour moi". Avant le départ place de Jaude au centre-ville, une femme a lu un texte donnant fictivement la parole à Fiona. "Aujourd'hui sera un grand jour, ils seront tous là pour moi. J'étais la douceur, la candeur et l'innocence, je ne méritais pas leur violence", a-t-elle déclamé au milieu des larmes et des étreintes. Le cortège a pris ensuite la direction de l'appartement où vivaient Fiona et sa mère, Cécile Bourgeon, qui a prétendu depuis le 12 mai que sa fille avait disparu dans un parc, avant d'avouer sa mort quatre mois plus tard.

"Repose en paix petit ange". Dans la foule, beaucoup de femmes et d'enfants, roses blanches, ballons blancs ou peluches à la main. Des tee-shirts à l'effigie de Fiona avec la mention "Repose en paix petit ange". Le visage fermé, Nicolas Chafoulais a, quant à lui, tenu pendant toute la marche blanche la banderole "Pour Fiona", encadrée de cœurs et photos.

La mère et son compagnon, dont les versions divergent sur les circonstances du décès, ont été écroués. Cécile Bourgeon accuse Berkane Makhlouf d'avoir porté un coup mortel à sa fille, ce qu'il nie en parlant d'accident domestique. Le corps de la fillette, qui a été enterré dans une forêt près de Clermont-Ferrand n'a toujours pas été retrouvé. Selon le parquet, les fouilles doivent reprendre après leurs auditions par le magistrat instructeur.