02h40, Redoine Faïd est interpellé

  • A
  • A
02h40, Redoine Faïd est interpellé
Redoine Faïd a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi à l'hôtel B&B de Pontault-Combault, en Seine-et-Marne@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

RECIT - Un témoin de l'arrestation a raconté à Europe 1 l'intervention de la police.

L'actu. Il était 2h40 quand une soixantaine d'hommes de  l'Office central de lutte contre le crime organisé et des Brigades de recherche et d'intervention (BRI) de Lille et de Versailles ont fait irruption dans l'une des chambres de l'hôtel B&B de Pontault-Combault, en Seine-et-Marne. A l'intérieur, ils ont arrêté Redoine Faïd, le braqueur qui s'était évadé de la prison de Sequedin, dans le Nord, il y a six semaines. Surpris dans son sommeil, il n'aurait pas opposé de résistance.

"Des flics armés jusqu'aux dents". "J'ai entendu crier, taper. Je me suis mis à la fenêtre et j'ai vu des flics armés jusqu'aux dents. Ça a duré une bonne heure", raconte un témoin de la scène à Europe 1.

"C'était impressionnant" :


Pas de ménage dans la chambre. Les deux hommes seraient arrivés samedi dernier. Et le complice de Faïd aurait payé quatre nuits d'avance en liquide.  Redoine Faïd n'a pas eu de mal à rester inaperçu dans cet établissement où l'accès aux chambres se fait directement depuis l'extérieur, sans passer par l'accueil.

Les avaient demandé au personnel de l'hôtel de ne pas entrer dans la chambre. Le ménage a tout de même été fait lundi. "Les filles n'ont rien remarqué de spécial. Tout était bien rangé. On aurait dit deux commerciaux", explique sur Europe 1 la gérante de l'hôtel.

Les policiers comme voisins. Les policiers de la Brigade des fugitifs, spécialisée dans ce genre d'enquête, n'ont acquis la "quasi-certitudee que Faïd se trouvait dans cet hôtel que mardi. "C'est un point de chute que nous avons découvert au cours des dernières 24 heures et qui était le sien depuis quelques jours", a indiqué le Directeur central de la police judiciaire (DCPJ) Christian Lothion. Les policiers ont alors loué une chambre dans le même établissement, pour la nuit de mardi à mercredi, selon les informations d'Europe 1.

29.05 redoine faid 930620

© MAXPPP

L'attirail du parfait fugitif. Dans la chambre n°38 de l'hôtel, les policiers ont aussi retrouvé fausses barbes, perruques, lunettes et quelques milliers d'euros. Et également plusieurs armes : un pistolet automatique dans la chambre et deux armes de poing dans une voiture garée près de l'hôtel. L'homme avec qui Faïd a été interpellé est âgé de 29 ans. Il est connu des services de police et de la justice, mais n'a jamais été condamné. "Ce n'est pas le même niveau que Faïd", indique la police.

Redoine Faïd et son complice ont d'abord été emmenés au siège de la police judiciaire à Nanterre. Faïd a néanmoins été transféré en début d'après-midi à Lille où il doit être présenté à un juge d'instruction puisque les policiers, qui travaillent dans le cadre d'un mandat d'arrêt international n'ont pas le droit de l'auditionner. Il sera ensuite présenté au juge des libertés et de la détention (JLD) qui "statuera sur son incarcération".

Un hôtel sans réception. L'hôtel où les deux hommes avaient trouvé refuge fait partie de la chaîne B&B. Le bâtiment comprend une cinquantaine de chambres, ouvertes sur l'extérieur et accessibles via un simple code d'accès. Sans accueil de nuit,  les clients peuvent réserver leur chambre via une borne à carte bleue. "Il est effectivement possible de ne jamais croiser personne. Mais nous avons des caméras", a dit une employée de l'hôtel.

L'hôtel est situé à une cinquantaine de mètres de la nationale 104, la Francilienne, près d'un Buffalo Grill et en face d'un magasin de pièces détachées pour motos, mais surtout, à seulement 300 mètres du cimetière où est enterrée Aurélie Fouquet, la policière municipale tuée lors de la fusillade sur un rond point de l'autoroute A4, déclenchée par les malfaiteurs lors d'une opération dont Faïd est soupçonné d'être le cerveau.