Le lait, une qualité française

  • A
  • A
Le lait, une qualité française
Partagez sur :

Selon une étude IFOP menée en 2017, un Français sur 2 assure ne pas connaître la ferme et souhaiterait avoir davantage d'informations sur son fonctionnement.

Pari relevé par la filière laitière, qui veut balayer les idées reçues sur le monde de l'élevage, alors que s'ouvre à Paris le 55ème Salon International de l'Agriculture.

RADIOGRAPHIE D'UNE FERME LAITIÈRE 

Comme de nombreux autres secteurs économiques, l'élevage laitier français s'est transformé sous l'impulsion d'une nouvelle génération d'éleveurs qui a fait évoluer la ferme et les pratiques, entre tradition et modernité, entre savoir-faire à la française et innovations techniques.

Aujourd'hui, la France compte 61 700 fermes laitières, réparties sur une très grande partie du territoire (90% des départements français ont une activité laitière). Et l'élevage français est plutôt de petite taille, avec en moyenne 60 vaches par exploitation, bien loin des standards affichés dans d'autres pays (125 vaches par ferme en moyenne au Danemark, 195 aux États-Unis... jusqu'à 400 en Nouvelle-Zélande!).

Le quotidien d'un éleveur est rythmé par les 2 à 3 traites quotidiennes, et ce, tous les jours de l'année et par tous les temps. Ce qui pourrait être vécu comme une contrainte est en fait un moment privilégié entre l'éleveur et l'animal. Quant à la vie de l'exploitation, elle est encadrée par une Charte des bonnes pratiques impliquant le respect de nombreux critères : traçabilité et identification des animaux depuis la naissance jusqu'à la sortie de l'élevage, santé du troupeau, bonnes pratiques d'hygiène, respect du bien-être animal et des engagements environnementaux... 

DES PRODUITS SAINS, BONS ET VARIÉS 

Le Made in France laitier est aujourd'hui un gage de qualité reconnu. Mais cette qualité du lait et des produits laitiers se doit d'être défendue tout au long de la chaîne de production. Elle commence à la ferme, dépendant étroitement des conditions d'élevage, en passant par la collecte du lait et jusqu'à la transformation dans des sites de production toujours à proximité immédiate des exploitations laitières. 

Cette qualité suppose évidemment des contrôles réguliers, et une parfaite sécurité sanitaire: pour les 25 milliards de litres de lait de vache produits chaque année en France, ce sont plus de 100 millions d'analyses effectuées par des laboratoires spécialisés et accrédités par les pouvoirs publics. Des analyses consultables par l'éleveur, lui permettant ainsi d'avoir une vue d'ensemble de la qualité de son lait et de mettre en place, si nécessaire, des correctifs sur ses pratiques d'élevage. 

A L'HEURE DU LAIT

La ferme laitière française continue donc d'évoluer, pour toujours mieux valoriser son savoir-faire et sa production. Et alors que le Salon de l’Agriculture, qualifié de "plus grande ferme de France" ouvre ses portes à Paris - Porte de Versailles, la filière laitière multiplie les initiatives pour répondre aux inquiétudes, comme aux nouvelles attentes des consommateurs que nous sommes. Dernière en date: "A l'heure du lait", un long web-documentaire immersif, avec séquences à 360°, est proposé aux visiteurs du Salon et aux internautes, avec comme objectif de présenter le métier d'éleveur et d'expliquer les pratiques parfois méconnues ou incomprises du grand public. 



FRANCE, TERRE DE LAIT

En décembre dernier, la filière laitière française a présenté "France, terre de lait", un plan où elle s'engage à créer un standard de haute qualité du lait et des produits laitiers, exprimant ainsi l'excellence française. Ce socle de référence doit permettre la juste rémunération des éleveurs, le maintien de la sécurité sanitaire ainsi que le respect du bien-être animal et des engagements environnementaux. Sur ce dernier point, par exemple, la filière annonce la réduction de son empreinte carbone depuis de nombreuses années (-23,8% d'émissions de carbone entre 1990 et 2010) et s'engage à la réduire encore de 20% d'ici 2025.

> Suivez l’actualité de la filière sur le Salon de l’Agriculture sur Twitter : @cniel 
> Plus d’informations sur le site www.produits-laitiers.com