Xynthia et le réchauffement climatique

  • A
  • A
Xynthia et le réchauffement climatique
@ MAXPPP
Partagez sur :

Après le passage de Xynthia, un spécialiste du climat revient sur ce phénomène.

Fabio d’Andrea est chercheur au laboratoire de météorologie dynamique de Paris. Il explique que le réchauffement climatique ne peut être directement mis en cause dans la tragique tempête du week-end dernier.

Peut-on dire que la tempête Xynthia est due au réchauffement climatique

Non, nous ne pouvons pas faire de lien entre la tempête de ce week-end et le réchauffement climatique. Nous ne pouvons dresser de telles conclusions à partir d’un seul événement. De plus, il est assez difficile d’obtenir des données précises sur ce type de phénomène. Il est difficile de mesurer la vitesse du vent de manière exacte.

De nombreuses digues ont cédé et les inondations sont très importantes. La montée du niveau de la mer peut-elle être une explication ?

Non plus. La montée du niveau de la mer et des océans se mesure en millimètres. On ne peut donc pas dire que c’est cette montée des eaux qui est en cause. Je pense que malheureusement la tempête a coïncidé avec une marée très forte. Portée par le vent, l’eau s’est engouffrée dans les terres de manière très violente.

C’est la troisième tempête violente que nous connaissons en dix ans. Ces phénomènes sont-ils plus fréquents qu’avant ?

Oui et non. On constate que les conditions favorisant l’apparition de tempêtes sont plus nombreuses ces vingt dernières années, mais cela ne veut pas dire qu’il y a eu plus de tempêtes. Malheureusement on ne connait pas les raisons pour les lesquelles ces situations propices aux intempéries sont plus fréquentes. Alors, on peut évoquer le phénomène du réchauffement climatique, mais rien n’est prouvé. L’effet de serre peu avoir comme impact une augmentation de l’humidité, puisque la chaleur provoque une plus grande évaporation de l’eau, et donc de plus fortes précipitations. Mais, il peut aussi avoir l’effet inverse, c’est-à-dire une plus grande sécheresse. Donc il ne faut pas dresser de conclusions hâtives.