Une nouvelle forme de vie inédite

  • A
  • A
Une nouvelle forme de vie inédite
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une bactérie, se développant à partir de l'arsenic, a été trouvée au fond d’un lac de Californie.

Les scientifiques n’ont pas forcément besoin de partir à la conquête de l’espace pour découvrir de nouvelles formes de vie. La planète Terre réserve encore bien des surprises.

Une équipe de chercheurs américains a ainsi trouvé une nouvelle forme de vie, au fond d’un lac californien. Il s’agit d’une bactérie capable de se développer à partir de l'arsenic et d'incorporer le violent poison naturel dans son ADN.

L’arsenic, élément nouveau

Pour la science, cette découverte est une grande remise en cause. Cette bactérie redéfinit en effet ce qui est considéré comme les éléments de base nécessaires au développement de la vie : le carbone, l'hydrogène, l'azote, l'oxygène, le phosphore et le soufre. "Ce qui est nouveau ici, c'est que l'arsenic est utilisé comme bloc de construction pour un organisme", explique le professeur Ariel Anbar, co-auteur des travaux, financés par la Nasa, qui doivent paraître dans la revue Science.

Cette découverte est partie d’une simple discussion il y a quelques années entre trois scientifiques sur la possibilité que des formes de vie différentes, mues par des lois biologiques inédites, puissent exister sur Terre. Ils ont ensuite publié en 2009 des travaux émettant l'hypothèse que l'arsenic puisse se substituer au phosphore (dont il est proche sur la tableau périodique des éléments) dans des formes précoces de vie sur Terre.

L’une de ces chercheuses, Felisa Wolfe-Simon, est alors partie expérimenter la théorie au Lac Mono, en Californie, qui présente des taux élevés de sel et d'arsenic. Elle y a prélevé des sédiments qui lui ont permis de faire cette découverte.