Saint-Gervais menacé par son glacier

  • A
  • A
Saint-Gervais menacé par son glacier
@ MAXPPP
Partagez sur :

Sous le glacier de la Tête-Rousse, une masse de 65.000 tonnes d'eau menace de se déverser.

C’est une poche d'eau de 65.000 m3 emprisonnée dans un glacier du Mont-Blanc. A tout moment, elle menace de se déverser sur la vallée de Saint-Gervais, en Haute-Savoie.

Cette poche d'eau, découverte par les chercheurs du CNRS à l'intérieur du glacier de Tête-Rousse, pourrait exploser et ravager le village sur son passage, comme cela fut déjà le cas en 1892, provoquant la mort de 175 personnes.

Pompage à partir du 20 août

Mercredi, le préfet de Haute-Savoie et le maire de Saint-Gervais ont réuni les 3.000 habitants du secteur pour leur exposer les risques et leur annoncer les mesures en cours. L’'Etat a entrepris de périlleux travaux de sécurisation consistant à mettre en place des câbles reliés à un système d'alerte, pour prévenir la population en cas d'explosion de la poche d'eau, avant d'entreprendre le pompage de l'eau à partir du 20 20 août.

Des études récemment menées par des glaciologues du CNRS ont permis d'établir avec certitude l'existence d'une nouvelle poche d'eau. A la différence de la plupart des glaciers, cette poche située à 75 mètres de profondeur "ne possède pas de purge naturelle" et ne peut donc se vider sans intervention humaine, a expliqué à la presse le maire de Saint-Gervais, Jean-Marc Peillex.

Un drame en 1892

En cas de rupture, la poche d'eau pourrait s'écouler en 15 à 30 minutes dans la vallée et "près de 900 familles pourraient être concernées", ajoute l’élu.

En 1892, l'explosion d'une poche d'eau similaire à l'intérieur du glacier avait provoqué ce que les géologues nomment une "lave torrentielle", mélange d'eau, de graviers, de rocs, de terre et d'arbres, qui s'était répandue dans la vallée et avait tué 175 personnes.