Quand un séisme modifie l’axe de la Terre

  • A
  • A
Quand un séisme modifie l’axe de la Terre
@ REUTERS
Partagez sur :

L'axe de la planète aurait dévié de 8 centimètres lors du fort séisme de samedi au Chili.

Le phénomène est assez rare. Le tremblement de terre de 8,8 sur l’échelle de Richter qui s’est produit samedi au Chili aurait probablement eu des conséquences directes sur l’axe de rotation de la Terre. L’information émane d’un scientifique de la Nasa.

Richard Gross explique ainsi dans le magazine Space que selon ses calculs le puissant séisme a provoqué une modification de l’axe de la planète, de huit centimètres. "Ce changement devrait être permanent", explique-t-il même s’il existe une possibilité que la rotation de notre planète reprenne son cours normal au fil du temps. Toutefois, "il est trop tôt pour le dire", indique-t-il.

Une microseconde de journée en moins

Cette modification de l’axe de la Terre aurait une incidence sur la rotation de la planète bleue, mais imperceptible. Concrètement, cela correspond à un raccourcissement de la durée d’une journée de 1,26 microseconde.

"C’est l’effet ‘ice-skater’ (littéralement ‘du patineur’)", a assuré pour sa part David Kerridge, le responsable du bureau d’enquête géologique d’Edimbourg chargé d’étudier les hasards et systèmes de la Terre. Il s’agit du même phénomène que celui créé lors de l'accélération de la rotation d'un patineur quand il rapproche ses bras du corps.

Ce n’est pas nouveau

Les séismes peuvent provoquer ce genre de modification. Lors du tsunami dévastateur de l’Asie du Sud-Est en 2004, l'axe de rotation terrestre avait dévié de sept centimètres environ. Soit un peu moins que les prévisions du scientifique liées au tremblement de terre du 27 février dernier.

Pour autant, les effets du séisme au Chili sur la Terre devraient avoir un impact plus important en raison de son emplacement. La faille à l'origine du tremblement de terre au Chili "a un angle de pénétration dans la croûte terrestre plus fort que la faille responsable du séisme de Sumatra en 2004", et donc une plus grande capacité à déplacer verticalement la masse terrestre et à modifier son axe, a expliqué Richard Gross.

Le séisme qui a touché le Chili le 27 février est le septième séisme jamais enregistré. Le dernier bilan provisoire faisait état d’au moins 795 morts.