Premier bilan élogieux du Grenelle

  • A
  • A
Premier bilan élogieux du Grenelle
@ MAXPPP
Partagez sur :

Avec 75% des objectifs réalisés, la "dynamique est en marche" selon un rapport d'évaluation.

Trois ans après le Grenelle de l’Environnement, c’est l’heure du bilan. Et il semble positif, à en croire un rapport d'évaluation de plusieurs experts remis mardi matin au ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo. Les experts estiment qu'une "dynamique est en marche".

"Le Grenelle de l'Environnement se traduit, après trois années, par des réalisations emblématiques et structurantes", estime le comité d'évaluation comprenant le climatologue Jean Jouzel, le sénateur UMP Jean-François Le Grand, le professeur Alain Grimfeld et la présidente de l'agence de notation sociale Vigeo Nicole Notat.

75% des engagements réalisés

Plus des trois-quarts des 268 engagements pris en octobre 2007 sont aujourd'hui "réalisés" ou "en cours de réalisation", estiment les experts, avant de préciser : "parmi les 268 engagements initiaux, 18% (48 engagements) peuvent être considérés comme totalement réalisés et plus de la moitié (59%, 157 engagements) sont en cours de réalisation et ne semblent pas à ce jour devoir connaître de difficultés majeures pour aboutir".

Ce constat globalement positif tranche avec les critiques émises fin octobre par une dizaine d'ONG. "Les petites avancées que le gouvernement affiche ne doivent pas masquer l'absence criante de mesures de rupture, structurantes et réellement efficaces", avait dénoncé Olivier Louchard, directeur du Réseau action climat France.

Revoilà la taxe carbone

Le comité d’experts constate néanmoins lui aussi l'existence d'un "certain nombre de résistances qui ont, sur certains points, ralenti la mise en oeuvre des engagements". Parmi ces engagements dont "le résultat est clairement en-deçà de l'ambition" initiale, le rapport cite l'engagement 65 prévoyant une réflexion approfondie sur la mise en place d'une contribution climat-énergie, la fameuse taxe carbone.

"L'ampleur des changements à conduire et les résistances qu'il (le Grenelle) suscite ici et là nécessiteront une mobilisation de tous dans la durée", soulignent les experts en rappelant que la plupart des engagements ont pour horizon "2020 ou au-delà".