Marée noire : des Français aident BP

  • A
  • A
Marée noire : des Français aident BP
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le "Catamar", un prototype de bateau dépollueur pourrait bientôt partir pour la Louisiane.

Des Français au secours de BP ! Le PDG de l'entreprise bretonne Ecocéane, qui propose depuis plusieurs semaines à BP le prêt d'un prototype de bateau dépollueur, se rend vendredi en Louisiane alors que les Etats-Unis ont demandé l'aide internationale, a-t-il indiqué.

"La France va faire une offre, nous serons dans l'offre", a déclaré Eric Vial, "pour proposer neuf bateaux dont le "Catamar "", a-t-il précisé. "Nous discutons avec BP et nous avons une option de départ pour le 13 juin, qui peut être accélérée", a-t-il ajouté.

Le "Catamar" est capable, selon Ecocéane, d'aspirer jusqu'à 100 mètres cubes d'hydrocarbures par heure et a déjà été testé lors d'exercice Polmar (assistance à navire en difficulté et de lutte contre les pollutions marines).

Aspirer, nettoyer, recracher

Le système de ce bateau de 22,5 mètres consiste à aspirer l'eau à nettoyer entre deux bras situés à l'avant pour la traiter ensuite entre deux coques, après quoi le pétrole récupéré peut être transvasé dans des tankers. Selon ses concepteurs, il présente l'avantage d'éviter l'émulsion (mélange du pétrole et de l'eau) qui complique le ramassage et d'agir plus vite que ne le font les autres navires dépollueurs existant.

"Le contexte a changé. Ils ont lancé un appel international. Ils en sont au sixième échec de colmatage, on va passer au ramassage de pétrole", a expliqué Eric Vial. "Le marché américain est un marché très protectionniste. On ne peut pas agir avec les Etats-Unis comme avec Haïti", a-t-il commenté.

L'entreprise a envoyé à ses frais la semaine dernière un bateau, plus petit que le "Catamar", pour dépolluer le littoral. Selon elle, une cinquantaine d'exemplaires de ce petit bateau ont déjà été vendus à des pays étrangers.

Un filet géant fabriqué à Lille

Une autre entreprise espère vendre sa technologie à BP. Il s'agit de l'entreprise Cousin de Wervicq, prés de Lille. Cette société spécialisée dans la fabrication de filets de pêche a mis au point, il y plusieurs années un filet anti marée noire qui permet de ramasser le pétrole brut a la surface des eaux. Un filet qui a déjà été utilisé pour le Prestige et l'Erika.

"Chaque filet fait 20 mètres de large et 25 mètres de long", précise Pierre Lauville, directeur commercial de l’entreprise. "Chacun peut ramasser entre 10 et 30 tonnes de pétrole", ajoute-t-il.