Les oiseaux se crashent pour mourir

  • A
  • A
Les oiseaux se crashent pour mourir
@ REUTERS
Partagez sur :

Des milliers d’oiseaux meurent chaque année en heurtant une fenêtre.

Qui n’a pas déjà entendu un oiseau se crasher contre une vitre sans comprendre pourquoi ? La fondation 30 Millions d’Amis et l’Aspas (association pour la protection des animaux sauvages) lancent une campagne de sensibilisation pour endiguer ce phénomène plus meurtrier qu’une marée noire, selon Madline Reynaud, présidente de l’Aspas. Les ornithologues associent en effet les vitres à des "tueurs invisibles", qui feraient des centaines de milliers de morts chaque année. Ils veulent donc sensibiliser les architectes et les particuliers à ce problème.

Les oiseaux qui se jettent contre les vitres ne sont pas suicidaires. Ils ne voient tout simplement pas d’obstacle. Soit parce que le verre est transparent. Soit parce que la surface reflète l’environnement dans lequel elle se situe. De nombreux immeubles sont dé véritables pièges, y compris le ministère de l’Ecologie à Paris. En revanche la pyramide du Louvre ne pose pas de problème.

Un guide de bonne pratique

Le "guide d’actions contre les collisions" donne des conseils simples pour éviter les dégâts. Un rideau, une moustiquaire ou un autocollant peuvent signaler aux oiseaux le danger. Et s’il est trop tard, mettez l’oiseau hébété dans un carton muni de trous d’aération et posez-le dans l’obscurité. Remettez-le en liberté à l’extérieur après 1 à 2 heures. S’il est vraiment trop blessé, amenez-le au centre de soins le plus proche ou chez un vétérinaire.