Le volcan Grimsvötn, moins virulent qu’Eyjafyöll

  • A
  • A
Le volcan Grimsvötn, moins virulent qu’Eyjafyöll
@ REUTERS
Partagez sur :

DECRYPTAGE - Le volcan Grimsvötn risque-t-il lui aussi de perturber le ciel européen ? A priori non.

Les images nous livrent une impression de "déjà vu". A l’instar de l’Eyjafjöll en 2010, le volcan Grimsvötn est sorti de sa torpeur pour cracher des cendres à une hauteur vertigineuse.

Mais l’éruption de cet autre volcan islandais risque-t-elle d’affecter le ciel européen aussi durement qu’Eyjafjöll ? Selon le volcanologue Jacques-Marie Bardintzeff, il n’y a pas de quoi s’affoler.

"L’éruption en cours ressemble beaucoup à celle de l’an passé. Elle est même plus importante car le panache monte à 20 km de hauteur, contre 10 km l’an passé", confie le scientifique au micro d’Europe 1. Toutefois, la météorologie actuelle diffère de celle de 2010, au moment de l’éruption d’Eyjafjöll. "L’an passé, il y avait un flux constant de vent vers le continent européen. Pour l’instant, au contraire, les vents sont plutôt stables, plutôt stables", ajoute-t-il. "On va dire que l’éruption reste d’importance nationale" et "ne concerne pas pour l’instant le reste de l’Europe".

Des vents faibles et stables :

Le nuage prêt à aborder l'Ecosse ?

Les images satellites montrent en effet que le nuage de cendres progresse vers le nord de l’Islande. Néanmoins, selon certaines prévisions, la masse nuageuse née du volcan Grimsvötn pourrait toucher l’Ecosse lundi, et atteindre la France jeudi.

Dans les aéroports, une cellule de crise est en place depuis samedi soir, de peur de voir le chaos d’Eyjafjöll se reproduire.