Le thon rouge interdit en Europe ?

  • A
  • A
Le thon rouge interdit en Europe ?
@ MAX PPP
Partagez sur :

Bruxelles souhaite interdire la commercialisation internationale du thon rouge dès 2011.

"Nous n'avons pas d'autre choix que d'agir maintenant et de proposer l'interdiction du commerce international" du thon rouge, a assuré le commissaire européen à l'Environnement, Janez Potocnik, en marge d'une réunion à Bruxelles des ministres européens de l'Agriculture et de la pêche. C’est pourquoi la Commission européenne a proposé lundi aux gouvernements de l'UE de soutenir le classement du thon rouge parmi les espèces menacées d'extinction et par conséquent d'interdire courant 2011 le commerce international de ce poisson très apprécié des Japonais.

Si les gouvernements de l'UE approuvent la recommandation de la Commission Européenne et si cette proposition est entérinée par la CITES, l'organisation affiliée à l'ONU chargée de la protection des espèces en danger, alors cela équivaudra de facto à interdire la pêche de ce thon victime d'une pêche excessive. La prochaine réunion de la CITES est prévue du 13 au 25 mars à Doha. En septembre dernier, une première proposition en ce sens de la Commission Européenne n'avait pas réuni la majorité nécessaire des Etats au sein de l'UE.

Des exemptions pourraient être envisagées pour la pêche artisanale en Europe.

Le thon rouge ne bénéficie actuellement d'aucune protection de la CITES, la seule organisation mondiale ayant autorité pour limiter ou interdire le commerce international d'espèces animales ou végétales menacées.

La France s’est dite favorable à l’interdiction du commerce international du thon rouge, au nom de la protection de l'espèce. La décision a été prise au début du mois. Pour autant, cette mesure ne devrait pas prendre effet avant 18 mois.

Coup dur pour les pêcheurs

L'interdiction qui se profile de facto de la pêche dans les eaux européennes constitue un coup dur pour la profession qui avait par avance mis en garde contre les risques de banqueroute, notamment dans le Sud de la France. Une grande partie de leur production est en effet exportée au Japon. Les Japonais absorbent à eux seuls 80% des captures mondiales du thon rouge, dont la chair est très appréciée crue, en sashimi, ou accommodée en sushi.