Le puits de BP définitivement scellé

  • A
  • A
Le puits de BP définitivement scellé
@ REUTERS
Partagez sur :

Le puits responsable de la marée noire dans le Golfe du Mexique aux Etats-Unis a été fermé.

Le puits de pétrole de BP, responsable de la marée noire dans le Golfe du Mexique, a été définitivement scellé. Près de cinq mois après le début de la catastrophe, le géant pétrolier a donc trouvé un système qui devrait empêcher toute nouvelle fuite à l’avenir.

La vigilance demeure

"Après des mois d'opérations considérables, de préparations et de mises en oeuvre sous la direction des équipes scientifiques et techniques du gouvernement américain, BP a achevé avec succès le puits de dérivation pour l'atteindre et le cimenter à près de 5,5 km sous la surface", ont ainsi expliqué les autorités américaines.

Barak Obama a également tenu à réagir, en soulignant qu'une "étape importante" avait été franchie dans la lutte contre la marée noire. Le président américain a tenu toutefois à rester vigilant face l’ampleur de la catastrophe écologique. "Nous restons engagés à faire tout ce qui est possible pour que les côtes du Golfe se remettent complètement de la catastrophe".

Une fuite de 780 millions de litres de pétrole

Le 20 avril dernier, le puits Macondo 252, situé sur la plate-forme Deepwater Horizon à 80 km au large de La Nouvelle-Orléans, explose. L’incident fait 11 morts, et provoque la pire marée noire de l’histoire des Etats-Unis. Pendant près de six mois, les équipes de BP utilisent plusieurs systèmes pour tenter de colmater la fuite, sans résultat. Le 15 juillet dernier, BP réussit enfin à stopper l’écoulement de pétrole, grâce à un entonnoir.

Si le puis est désormais définitivement condamné, il n’en reste pas moins une catastrophe écologique sans précédent dans le pays. Les autorités américaines ont en effet estimé que le puits a laissé échapper, en cinq mois, 780 millions de litres de pétrole. Seuls 127 millions on pu être récupérés.