Le niveau de la mer peut-il monter de 53 mètres ?

  • A
  • A
Le niveau de la mer peut-il monter de 53 mètres ?
Partagez sur :

QUE D’EAU, QUE D’EAU - L’Antarctique orientale pourrait fondre très rapidement et causer de sérieux dégâts selon un Institut allemand. Une estimation qui fait débat. 

Une banquise moins solide que prévu. C’est une estimation plus qu’alarmante que relaye le journal britannique The Independent. Une estimation réalisée par l’Institut de Recherche climatique de Postdam et publiée dans le journal Nature Climate Change, qui affirme que la calotte glaciaire de la partie est de l’Antarctique pourrait fondre d’ici un siècle. Un phénomène inquiétant puisque l’Antarctique orientale est considérée comme la partie la plus solide de la banquise. Et l’une des plus importantes réserves d’eau de la planète aussi : dix fois plus importante que la partie occidentale du continent, elle contiendrait de quoi faire monter le niveau mondial des océans de 53 mètres !

Une calotte qui retient le tout. Pour l’instant, une épaisse couche de glace sous-marine empêche encore la banquise de sombrer dans la mer et de fondre peu à peu. Mais elle souffre du réchauffement de la température de la mer et pourrait se réduire rapidement. Une fois le processus enclenché, le niveau de l’eau commencera à monter.

Une bouteille qui se vide. En effet, la banquise est encore solide à cet endroit car elle est très haute, ce qui lui permet de rester bien en-dessous de la température de dégel. Mais en se rapprochant de la mer, elle va se réchauffer, jusqu’à fondre elle-même. "La banquise orientale de l’Antarctique est comme une bouteille d’eau inclinée, dès que le bouchon s’ouvre, elle se vide rapidement", explique Matthias Mengel, directeur de l’étude en question. Son collègue Anders Levermann n’est guère plus optimiste, puisqu’il estime que la seule calotte sous-marine qui retient l’ensemble de l‘édifice "pourrait provoquer une augmentation du niveau de la mer de 5 à 8 centimètres, mais la quantité de glace que cette calotte retient représente une hausse de ce niveau 80 fois supérieure (de 4 à 6 mètres 50)".  

Désaccords scientifiques. De son côté, le Panel Intergouvernemental pour le Changement Climatique (IPCC) a affirmé qu’il était très difficile de faire des estimations précises sur cette partie de l’Antarctique et prévoit une hausse du niveau de la mer de 16 centimètres sur le siècle.  

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

QUESTION - Prêts à faire plus d'efforts pour sauver la banquise ? 

EVOLUTION - Face au réchauffement, des pingouins tout-terrain.