La sécheresse touche 33 départements

  • A
  • A
La sécheresse touche 33 départements
La carte actualisée au 18 mai des restrictions en vigueur en France@ Capture d'écran ministère de l'Ecologie
Partagez sur :

Certains usages de l'eau doivent être limités. Le point sur la situation.

Trente-trois départements français sont désormais concernés par la sécheresse et doivent limiter certains usages de l'eau, a rapporté mercredi le ministère de l'Ecologie. Une situation de crise pointée dès lundi par Nathalie Kosciusko-Morizet, alors que les limitations d'eau touchaient 28 départements. La situation laisse craindre une sécheresse comparable à celle de 1976.

Cette sécheresse exceptionnelle est due à deux phénomènes conjugués : l'absence de précipitations depuis janvier et les températures très clémentes depuis deux mois. Le déficit de pluie atteint 50% sur l'année 2011, explique Emmanuel Cloppet, responsable du service agrométéorologie de Météo France."Certains départements n’ont quasiment pas reçu une goutte d’eau de tout le mois dernier", ajoute ce spécialiste sur le site Internet de la mission Agrobiosciences. D'autre part, le niveau élevé des températures a asséché les sols.

Chaque préfet décide des limitations d'eau

Face à cette situation, quelles sont les mesures proscrites ? Chaque préfet de département décide du type de limitation dans son département. Celles-ci touchent généralement davantage les agriculteurs qui consomment près de 50% de l'eau disponible. Ces interdictions concernent l'irrigation qui peut être soit soit réduite, -d'un jour à plusieurs jours par semaine, ou autorisée seulement à certaines heures de la journée-, à une interdiction totale.

Elles peuvent ensuite être étendues aux particuliers pour le remplissage des piscines privées, le lavage des véhicules en dehors des stations de lavage, l’arrosage des pelouses et espaces verts, dont les stades et terrains de golf, et enfin le nettoyage des terrasses et façades et l’arrosage des jardins potagers. Ainsi, en Charente-Maritime, le préfet a signé mercredi un arrêté suspendant l'irrigation jusqu’au 15 juin pour 12 des 14 bassins du département. Il est notamment interdit d’arroser les jardins d'agrément publics et privés, des terrains de sport, de 10 heures à 19 heures.

Enfin, les mesures de limitation peuvent également viser les industries, invités dans ce cas-là, à recycler certaines eaux de nettoyage ou a réduire progressivement leur activité.

Les récoltes en danger

Cette sécheresse compromet d'ores et déjà les récoltes des céréales et menace les éleveurs, déjà mis en difficulté par la hausse des prix de l'alimentation du bétail. Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a déjà demandé à l'Union européenne de venir en aide aux agriculteurs français. Ce manque d'eau pourrait également affecter le fonctionnement des centrales nucléaires en raison des risques de rupture dans le processus de refroidissement.