L’ampoule à filament s’éteint

  • A
  • A
L’ampoule à filament s’éteint
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les ampoules à incandescence de 60 W sont retirées du marché sur fond de polémique.

Les ampoules à incandescence de 60 watts sont bannies des rayons jeudi. Celles de 100 watts en avaient déjà été retirées à la même date l’an dernier et progressivement, il n’y aura plus d’ampoule à filament d’ici fin 2012. Certains Français se ruent dans les magasins pour faire des stocks. Mais ils seront bien obligés de se convertir aux lampes basse consommation, puisque la loi les y obligent. Les nouvelles ampoules ont leurs opposants qui crient au danger pour la santé et dénoncent une moindre qualité. Europe1.fr fait le point sur les différences entre les deux types d’ampoule.

Coût et durée de vie

Le principal défaut des lampes à basse consommation est leur prix. Elles sont bien que plus chères à l’achat que les traditionnelles : entre 5 et 8 euros pour les modèles courants, jusqu’à plusieurs dizaines d’euros pour un modèle très performant. Il est compensé par leur durée de vie, huit fois supérieure aux lampes traditionnelles et leur consommation en électricité. Les ampoules classiques transforment seulement 5% de l’électricité consommée en lumière, le reste s’évapore en chaleur. Les nouvelles permettent d’économiser 80 % d’électricité.

Qualité de la lumière

L’un des arguments avancés par les réfractaires aux ampoules fluorescentes compactes est la qualité de leur lumière. Les premiers modèles mis sur le marché avaient en effet une lumière froide, mettaient du temps à s’allumer et résistaient mal aux allumages fréquents. Les fabricants ont fait des progrès depuis. La plupart indiquent la nature de la lumière, si elle est plutôt chaude ou froide, un renseignement qui sera obligatoire au 1er septembre 2010.

Des ampoules dangereuses ?

Le Centre de recherche et d'information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques non ionisants (Criirem) dénonce un danger pour les utilisateurs de lampes fluorescentes compactes en raison des ondes qu’elles émettent. L’Ademe explique qu’il n’y a aucun danger à usage courant mais conseille, par précaution, d’éviter une exposition prolongée à moins de 30 centimètres.

Recyclage

Les ampoules à incandescence ne sont pas recyclables du tout. Contrairement aux lampes à basse consommation qui le sont à 93%. Les 7% restants sont du mercure, une matière dangereuse qui ne peut être valorisée et qui est donc vitrifiée. L’Ademe recommande donc vivement de les recycler. Une opération facile à faire puisqu’il suffit de les déposer dans le magasin où vous les achetez.