Hécatombe de chauves-souris américaines

  • A
  • A
Hécatombe de chauves-souris américaines
Plus d'un millions de chauves-souris ont été décimées en cinq ans.@ MAXPPP
Partagez sur :

En 5 ans, plus d’un million de chiroptères ont été décimées par un étrange syndrome.

Le phénomène tend à inquiéter les agriculteurs américains. Depuis 2006, plus d’un million de chauves-souris ont succombé au syndrome dit "du nez blanc". Cette maladie mortelle frappe déjà une quinzaine d’Etats et progresse de 200 km chaque année. Au Canada, les provinces de Québec et d’Ontario sont également touchées. Ce mal découle d’un champignon fatal, le Geomyces destructans, qui pullule dans les tréfonds des grottes du nord des Etats-Unis. Durant les phases d’hibernation, les chauves-souris sont particulièrement exposées à l’épidémie.

Cette étrange hécatombe est perçue comme une catastrophe par les agriculteurs. Chasseurs d’insectes, ces mammifères volants font figure de pesticide naturel. Plusieurs chercheurs américains attestent d’ailleurs que les agriculteurs économisent entre 3 et 53 milliards de dollars chaque année grâce à cette espèce. Dans la revue Nature, ces scientifiques s’alarment de cette menace qui plane sur l’écosystème. Ils proposent notamment de sensibiliser le public et les autorités sur le rôle écologique et économique des chauves-souris.

Une espèce menacée

En plus de dévorer les ravageurs de cultures, ces mammifères participent à la pollinisation et à la production d’engrais grâce à leur guano. Pour repousser leur raréfaction, les autorités américaines et canadiennes recommandent aux spéléologues d’éviter les lieux fréquentés par les chiroptères. Car le déplacement humain favorise la propagation du champignon.

En marge de cette curieuse épidémie, les chauves-souris sont souvent victimes des éoliennes. Véritables pièges pour ces animaux nocturnes, les turbines contribuent à la disparition de l’espèce. A l’horizon 2020, entre 33.000 et 110.000 chiroptères pourraient ainsi être tués chaque année.