Découvrez le "grolar", entre ours brun et polaire

  • A
  • A
Découvrez le "grolar", entre ours brun et polaire
Le grolar est un animal hybride, entre ours brun et polaire.@ Corradox/CC-BY-SA 2.0
Partagez sur :

GROLAR - A cause du réchauffement climatique, les ours polaires et les ours bruns sont amenés à se croiser. Résultat, une espèce hybride : le "grolar". 

Hybride. Bienvenue aux "grolars", contraction de Polar bear et de grizzly. Des spécialistes de l'ours se réunissent aujourd'hui à Paris pour aborder l'apparition, dans le nord du Canada, de ce nouveau mammifère mi ours blanc, mi ours brun, rapporte Le Figaro.fr.

Le réchauffement climatique à l'oeuvre. En cause : le réchauffement climatique, qui contraint l'ours blanc à se retrancher vers le sud du pays, tandis que l'ours brun migre dans le nord du pays. Résultat, les deux espèces seraient amenées à se croiser, dans les deux sens du terme. Mais si une poignée de grolars se promèneraient aujourd'hui dans la nature, il ne s'agit pas d'une nouvelle espèce, explique au Figaro.fr Rémy Marion, spécialiste de l'ours polaire : "il faudrait que le patrimoine génétique de l'hybride soit isolé. Ici ce n'est pas le cas". Le grolar reste cependant une exception parmi les espèces hybrides : il est en effet le seul à pouvoir se reproduire, grâce aux similitudes génétiques entre l'ours blanc et l'ours brun. Une fusion qui aurait déjà été observée il y a quarante ans en France, lorsque le zoo de Thoiry avait malencontreusement réuni dans le même enclos un ours blanc et un ours brun. Plusieurs petits grolars étaient nés de cette rencontre, rappelle RTL.

Divergences scientifiques. Reste que le grolar divise la communauté scientifique. Certains considèrent qu'il pourrait précipiter la disparition de l'ours blanc, tandis que d'autres mettent en avant le risque de troubles physiques et comportementaux chez ses espèces. Les grolars pourraient par exemple avoir des difficultés à résister aussi bien que l'ours blanc au froid. Au contraire, certains scientifiques voient le grolar comme le sauveur de l'ours blanc, menacé par le réchauffement climatique.

D'autres espèces hybrides. Le grolar n'est pas la seule espèce hybride. En 2006, la biologiste Brendan Kelly expliquait au Guardianque l'hybridation s'était déjà produite entre plusieurs espèces de phoques, ou entre un narval et une baleine blanche. Une menace, selon ces scientifiques, qui ont également eu l'occasion d'étudier le grolar : "le changement actuel dans l'Arctique arrive tellement vite que des animaux de grande longévité tels que les baleines, les ours polaires ou les phoques n'ont pas la chance de s'adapter aussi rapidement que nécessaire". 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

VIDÉO - Le réchauffement climatique : Tous victimes, un coupable

USA - Obama propose un milliard contre le réchauffement climatique

MENACÉ - Le WWF inquiet pour l'ours blanc