"Cette marée noire me réveille la nuit"

  • A
  • A
"Cette marée noire me réveille la nuit"
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’océanographe Jean-Michel Cousteau est en colère après la marée noire aux USA.

Son père, le célèbre commandant Cousteau, était l’un des premiers grands écologistes. Jean-Michel a dignement pris sa succession. Comme lui, il sillonne les mers du monde pour alerter la population sur les dangers qui menacent l’environnement.

Jean-Michel Cousteau s’est ainsi rendu il y a une semaine en Louisiane, pour commencer à évaluer les dégâts de la récente marée noire.

Pour lui, la première chose à contrôler reste la puissance des industries pétrolières sur le gouvernement américain, comme il l’a expliqué à Marc-Olivier Fogiel sur Europe 1 vendredi.

"L’Amérique est soumise au pétrole", déclare-t-il :

Barak Obama a décidé récemment de limiter cette méthode d’extraction du pétrole. Il a aussi prolongé de six mois un moratoire sur l’octroi de permis du forage pétrolier en mer. "Je suis heureux de la décision de Barak Obama, qui devrait être une décision internationale. Mais les six mois ne seront pas suffisants pour arriver à organiser une opération ou un système indépendant", commente pour sa part Jean-Michel Cousteau. "Si le Président Obama y pense en se couchant et en se réveillant, moi, ça me réveille la nuit", s’indigne-t-il.

Le drame écologique qui se joue en Louisiane est en tout cas déjà "visible à l'œil nu". "Nous étions les premiers à nous rendre sous l'eau", raconte Jean-Michel Cousteau. "Il y avait non seulement du pétrole en surface, mais du pétrole dans la colonne d'eau au moins jusqu'à une dizaine de mètres, qui affecte toute la vie aquatique. La concentration de ces produits va s'accumuler dans la chaine de vie et se retrouver dans tous les animaux qui en dépendent".

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Jean-Michel Cousteau par Marc-Olivier Fogiel.