C’est quoi un e-jardin ?

  • A
  • A
C’est quoi un e-jardin ?
@ MNHN
Partagez sur :

Le Jardin des plantes de Paris se refait une beauté sur le web. Europe1.fr l’a testé pour vous.

C’est une nouvelle pousse qui deviendra grande. Samedi 20 mars, jour du printemps, le Musée d’histoire naturelle lance son "jardin des plantes numérique". Un nouveau portail, tout beau, tout neuf, qui offre un autre regard sur le monde du vivant… à tout visiteur un peu curieux.

A travers des visites virtuelles, des parcours thématiques, des conseils de jardiniers sous forme de podcasts ou encore des blogs dédiés au jardinage, chacun peut y découvrir la richesse des jardins, mais aussi tester ses connaissances.

Saviez-vous, par exemple, qu’un Dahlia peut atteindre six mètres de haut en seulement six mois et que la menthe a longtemps été utilisée comme aphrodisiaque ? Car derrière chaque plante, chaque arbre se cache une histoire. En voici quelques-unes sélectionnées sur ce nouveau portail.

La menthe poivrée utilisée comme aphrodisiaque

C’est la vertu qui était attribuée à la menthe poivrée dans l’Antiquité. Elle a même été utilisée un temps pour traiter les problèmes d’impuissance. Mais au fil du temps, les herboristes lui ont découvert d’autres qualités. Au Moyen Age, par exemple, la menthe a fait son apparition dans les cuisines. Puis au XVIe siècle elle a commencé à être utilisée comme des panacées. Aujourd’hui, les menthes, car il en existe plusieurs sortes, ne sont plus utilisées que pour les troubles digestifs et la nervosité.

Les plantes carnivores, des criminelles en petit nombre

Elles fascinent depuis des siècles, mais les plantes carnivores sont assez peu connues du grand public. Car leur réputation va bien au-delà de leur nombre. Si on considère généralement qu'une plante est carnivore quand elle est capable d'attirer des proies vers ses pièges, de les capturer et de les digérer, elles ne sont en fait que six espèces à cumuler ces trois talents.

La pollinisation vaut des milliards

Une abeille qui butine + une abeille qui butine = 153 milliards d’euros ! C’est ce qu’a montré une récente étude qui a estimé que le gain généré par la pollinisation en 2005 correspondait à un bénéfice économique de 153 milliards d’euros. Soit près de 10% de la valeur totale de la production alimentaire mondiale. Car la production de plus de trois quarts des cultures bénéficie de l’activité pollinisatrice des animaux. Malheureusement, la pollinisation est en déclin à cause de la monoculture, des pesticides etc. Et l’absence de pollinisateurs, les végétaux ne produisent qu’avec l’aide, beaucoup moins efficace, de l’homme. La plupart des cultures montrent dans ce cas une baisse de leur production de 5 à 50% !

Le mot "menthe" vient de la mythologie

Cette jolie plante n’a pas hérité d’un nom savant inventé par des scientifiques. Son origine est bien plus poétique. Elle dérive, en fait, du nom de la nymphe Mintha dont Hadès, le dieu des enfers, tomba éperdument amoureux. Perséphone, sa femme, tellement jalouse, piétina sauvagement sa rivale jusqu'à la réduire en pièces. Puis elle la transforma en une plante aromatique : la menthe !

REAGISSEZ - Vous aimez la botanique ou le jardinage, racontez-nous l'histoire de vos plantes préférées.