Algues vertes : "des efforts réalisés"

  • A
  • A
Algues vertes : "des efforts réalisés"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux ministres sont venus lundi en Bretagne dresser l'état des lieux de la lutte.

"En un an, je considère que des efforts importants ont été accomplis et que des résultats commencent à venir", s’est réjoui le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire lundi. Il s’est rendu, en compagnie de la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno, sur une plage de la station balnéaire de Binic, régulièrement envahie par les algues vertes, mais nettoyée le matin même.

"D'énormes efforts ont déjà été réalisés sur les nitrates", a assuré Chantal Jouanno pour sa part en soulignant à titre d'exemple que "le taux de nitrate a baissé" dans le bassin versant de l'Ic. La secrétaire d’Etat s'est aussi dite ravie que le ramassage des algues se fasse "dans les 24 heures", comme préconisé par les autorités sanitaires. Selon elle, le compostage des algues vertes, effectué à hauteur de 50% du tonnage prélevé cette année, se fera à 100% l'an prochain.

Agriculture et écologie, une utopie ?

Sur place, les ministres se sont heurtés au scepticisme des agriculteurs. "Les scientifiques disent qu'il faut descendre entre 5 et 10 mg de nitrates dans l'eau pour supprimer les algues vertes. C'est une utopie", s'est exclamé l'un d'eux en s'inquiétant des coûts. "On est dans un marché européen. Nous, on est plus victimes que coupables, on part des boulets aux pieds" à cause des mesures environnementales, a dit un autre.

Pour Bruno Le Maire, "l'environnement et l'agriculture sont deux choses parfaitement conciliables". "Il faut une agriculture durable, acceptée par la société. C'est aussi votre intérêt économique", a-t-il dit en appelant les producteurs à "concilier compétitivité, rentabilité et respect de l'environnement".

20 projets pour la méthanisation

Les deux ministres ont aussi visité l'unité de méthanisation d'une exploitation agricole de Plélo, puis inauguré à Lantic un centre de traitement des algues très critiqué par les écologistes qui y voient "le symbole même de l'échec de la lutte contre les algues vertes" et dénoncent le "gaspillage" de l'argent public.

Chantal Jouanno a annoncé le lancement de 20 projets de méthanisation "dans les deux prochaines années". Concrètement, il s’agit de transformer les effluents d'élevages en digestat utilisable comme susbtituts des engrais minéraux, eux-mêmes polluants.

Récurrent depuis 40 ans, le fléau vert a pris une dimension nationale l'été dernier, après la mort d'un cheval qui s'était enlisé dans un amas d'algues et le décès suspect d'un chauffeur transportant des algues. C'est après ces décès que le plan gouvernemental de lutte a été lancé.