Vers un gel de l'avancement des fonctionnaires ?

  • A
  • A
Vers un gel de l'avancement des fonctionnaires ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

RIGUEUR - C'est ce qu'aurait proposé Vincent Peillon pour réduire les déficits publics. Contacté par Europe 1, l'entourage du ministre dément

L'info. Pour réduire les déficits publics, éviter une sanction de la Commission européenne, et réduire la pression fiscale le plus tôt possible, le gouvernement doit tailler dans ses dépenses. Matignon a donc envoyé mi-janvier une "lettre de méthode" à tous les ministères pour leur demander où ils comptaient réduire les dépenses. Comme ses collègues, le ministre de l'Education a rendu sa copie mercredi soir. Sauf qu'il aurait innové en proposant, selon Les Echos et Le Figaro, une solution qui ne concerne pas que les enseignants et risque de faire beaucoup de bruit : geler l'avancement dans la fonction publique pendant deux ans. Contacté mercredi soir par Europe 1, l'entourage du ministre dément.

07.01.Fonctionnaire.fonction.publique.illustration.e1default.930.620

Quelle serait l'idée ? Sur le papier, l'idée est simple : geler pendant deux ans tout avancement automatique à l'ancienneté, que ce soit dans la fonction publique d'Etat, la fonction publique hospitalière ou la fonction publique territoriale. Car puisque l'Etat ne peut pas licencier, sa seule variable d'ajustement est à chercher du côté de la politique salariale.

Un tel gel permettrait d'économiser 1,2 milliards d'euros par an selon Les Echos, ce qui ne serait pas de trop puisque le président de la République s'est engagé à réduire les dépenses publiques de 50 milliards d'euros d'ici 2017.

Pas le premier tour de vis. Une idée qui aurait de quoi provoquer la colère des fonctionnaires. Car face au dérapage continu des comptes publics depuis des décennies, les gouvernements Fillon puis Ayrault ont déjà agi sur un autre levier : le point d'indice des fonctionnaires est gelé depuis 2010.

Le gouvernement a néanmoins contrebalancé cette politique d'austérité en mettant fin au jour de carence dans la fonction publique, et en consentant une légère augmentation salariale pour les fonctionnaires de catégories C, c'est-à-dire les moins rémunérés.

&&&, à lire aussi

ETAT DES LIEUX - Rentrée au régime pour les fonctionnaires

PERSPECTIVES - Comment dynamiser la fonction publique ?

ARGENT - Les fonctionnaires privés d'augmentation en 2014