Un nouveau repreneur pour Petroplus

  • A
  • A
Un nouveau repreneur pour Petroplus
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le groupe suisse a déposé jeudi une offre qui prévoit de conserver 410 emplois sur 550.

Peut-être un début de solution pour Petit-Couronne. Le groupe suisse Klesch, spécialisé dans la reprise d'entreprises en difficulté, a déposé jeudi après-midi une offre de reprise de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime) qui prévoit de conserver 410 emplois sur 550, a déclaré à l'AFP un porte-parole.

L'offre, déposée auprès de l'administrateur judiciaire, comprend un plan "avec des engagements sur 5 ans" visant à ramener la raffinerie normande à la rentabilité via des investissements de 160 millions d'euros, a précisé ce porte-parole de Klesch en France, confirmant une information du Figaro.

L'objectif du groupe, a-t-il expliqué, "est de réussir le rétablissement et le retour à la rentabilité de la raffinerie", actuellement en redressement judiciaire après l'effondrement financier de son propriétaire, le raffineur suisse Petroplus.Ce plan inclut "une garantie sur 410 emplois" sur un total d'environ 550, a précisé le porte-parole.Klesch avait fait part début 2012 de son intérêt pour Petit-Couronne, à l'arrêt depuis janvier et qui doit redémarrer en mai grâce à un contrat temporaire de six mois avec Shell.

La faillite de Petroplus (qui compte cinq sites en Europe en comptant sa raffinerie française des alentours de Rouen) avait illustré les difficultés du secteur du raffinage sur le Vieux Continent, qui souffre de surcapacités du fait de la baisse régulière de la demande de carburants et de produits raffinés, malgré les engagements de Nicolas Sarkozy.