Un chômeur parcourt 400 km à pied pour rencontrer Sarkozy

  • A
  • A
Un chômeur parcourt 400 km à pied pour rencontrer Sarkozy
Partagez sur :

Il a été reçu mardi par une conseillère technique de l'Elysée mais reste sceptique sur sa possibilité de retrouver un travail.

"J'ai été reçu par une conseillère technique proche du président. Cette personne, Marguerite Berard-Andrieu, m'a reçu sympathiquement et avec beaucoup de gentillesse dans son bureau pendant une heure", a déclaré Robert Thiel, un chômeur mosellan de 44 ans.

Parti de Sarreguemines en Moselle à pied le 2 juin, Robert Thiel espère pouvoir trouver "chaussure à mon pied" mais "reste sceptique pour l’instant". Il avoue "n'y crois qu'à moitié". La cellule emploi de l'Elysée a déjà pris contact avec trois employeurs susceptibles de l'embaucher dans le secteur des transports de marchandises, "mais cela ne convient pas du tout à ma demande", a-t-il souligné.

Robert Thiel espère toujours rencontrer le chef de l’Etat. Il a d’ailleurs été invité à la garden party de l'Elysée le 14 juillet où il compte bien s’y rendre."Peut-être aurai-je l'occasion de lui serrer la main et de faire la photo que j'ai promise à mes enfants. On verra bien s'il lui reste quelques secondes ou quelques minutes pour que je puisse lui expliquer mon problème", a-t-il encore indiqué.

Sac à dos et portant des pancartes affichant "Moselle/Paris-L'Elysée, Chômeur en colère", Robert Thiel avait marché pendant 13 jours entre Sarreguemines et Paris. Au chômage depuis deux ans et sans indemnités depuis huit mois, cet électricien en bâtiment de formation est invalide à 20% depuis un accident survenu pendant son service militaire en 1983.

Parti "avec 0 euro en poche", le Sarregueminois a tranquillement parcouru les 400 km qui le séparaient de la capitale, à raison d'une "trentaine de kilomètres" par jour. Son parcours est visible sur son blog mais-que-fait-thiel.skyrock.com actualisé quotidiennement par un proche.