"Trop cher", le senior reste au chômage

  • A
  • A
"Trop cher", le senior reste au chômage
@ MAXPPP
Partagez sur :

Exonérations de charges et tutorat sont les pistes privilégiées pour soutenir l'emploi des seniors.

Comment faire face au chômage des seniors dans un pays qui a un des taux d’emploi des plus de 55 ans parmi les plus faibles d’Europe ? En mettant de l’argent sur la table et en aidant les entreprises qui embauchent des seniors, suggère le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez.

"Il faut arrêter de se voiler la face, les entreprises n'embauchent pas des seniors parce qu'ils coûtent trop cher", a-t-il déclaré au journal Le Parisien, avant de préciser que le taux d’emploi des 55-59 ans s’élève à 58,5% en 2010.

Vers de nouvelles exonérations de charges ?

Pour inciter les entreprises à employer d’avantage de seniors, Laurent Wauquiez propose de s’inspirer du dispositif "zéro charge" : "l’idée serait de permettre aux entreprises qui embauchent des chômeurs âgés d’être exonérées de charges", a-t-il expliqué au Parisien.

Développer le tutorat

Le secrétaire d'Etat à l'Emploi envisage également de puiser dans les fonds de la formation professionnelle : "nous réfléchissons à un mécanisme permettant d'utiliser plus largement l'argent de la formation professionnelle afin de compléter le salaire du senior chargé de former les jeunes".

"Dans les entreprises qui utilisent le tutorat, comme chez Bouygues, cela a permis de diviser par deux le taux d'échec d'insertion des jeunes", a-t-il poursuivi, avant d’indiquer : "dans les plans d'actions des seniors plus de 80% des entreprises se sont engagés à développer le tutorat. C'est un des principaux leviers pour relever le taux des seniors".

Laurent Wauquiez avait déjà annoncé, le 5 juillet 2009, un amendement à la réforme de la formation professionnelle prévoyant d'autoriser les entreprises, jusqu'au 31 décembre 2011, à imputer une part de la rémunération de leurs salariés tuteurs sur leur obligation légale de financement de la formation professionnelle.

REAGISSEZ L’exonération de charges est-elle une solution au chômage des seniors ?