Travailler plus... mais pas trop

  • A
  • A
Travailler plus... mais pas trop
@ MAX PPP
Partagez sur :

Un salarié ne peut pas cumuler les emplois s’il dépasse la durée légale de travail, dit la justice.

"Travailler plus pour gagner plus", c’était le slogan de campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2007. "Travailler plus, oui. Mais pas au point de travailler trop", c’est le rappel à la loi que vient de faire la Cour de Cassation.

Une "faute grave"

Le cas d’espèce : un vendeur dans une grande surface travaillait par ailleurs pour un autre employeur. En cumulant ces deux emplois à temps partiel, il dépassait la barre légale des 48 heures de travail par semaine fixée pour sa profession. L’un de ses employeurs s’en était aperçu et lui avait demandé de choisir entre ses deux emplois.

Faute de réponse, le salarié avait été licencié immédiatement et sans indemnité. Un renvoi que la justice vient de valider.

Que dit la loi ?

La Cour de cassation a jugé cette sanction justifiée car le vendeur mettait son patron en situation d'infraction au Code du travail. Une "faute grave", dit la loi, qui justifie le licenciement sans préavis ni indemnité.

"Si l’objet premier est de lutter contre le chômage et de lutter contre la recrudescence des accidents au travail, cette loi ne me paraît pas du tout inadaptée, bien au contraire", a réagi sur Europe 1 Daniel Saadat, avocat spécialisé dans le droit social. "Néanmoins, la qualification de ‘faute grave’ me paraît un petit peu excessive. Vouloir travailler plus pour gagner plus ne me semble pas être quelque chose de fondamentalement fautif", a ajouté ce spécialiste.