Travail du dimanche : "une provocation" pour Thibault

  • A
  • A
Travail du dimanche : "une provocation" pour Thibault
Partagez sur :

A l’occasion des manifestations du 1er mai, Bernard Thibault souhaite être "enfin entendu par le gouvernement", notamment sur le projet de loi qui étend le travail du dimanche. Projet considéré comme "une provocation" par le secrétaire général de la CGT.

"On a quand même le droit de dire aujourd’hui au gouvernement que nous ne voulons pas d’une loi qui étend le travail du dimanche. C’est quand même fort de café de ressortir sous forme de provocation cette disposition qui est très controversée et dont on sait qu’elle va être préjudiciable à l’emploi. C’est dire que le gouvernement cherche à mettre un peu d’huile sur le feu", a affirmé Bernard Thibault, jeudi sur Europe 1.

A la veille du 1er mai, le secrétaire général de la CGT note que la "grogne sociale est incontestable". Selon lui, "le mot de révolution est à la mode", car "personne ne défend le système" et "pour cause il est générateur de drames sociaux importants et pas seulement dans notre pays".