Spectacles vivants : le gouvernement revoit sa copie

  • A
  • A
Spectacles vivants : le gouvernement revoit sa copie
Partagez sur :

INFO E1 - Un projet de loi envisageait d'obliger les spectacles vivants à payer leurs bénévoles.

L'info. Le texte était encore loin de passer à l'Assemblée nationale mais les principaux concernés ont préféré prendre les devants et ils ont obtenu gain de cause. Selon les informations d'Europe 1, le gouvernement a décidé jeudi de mettre de côté le chapitre qui prévoyait d’obliger les spectacles vivants à payer leurs bénévoles sous certaines conditions.

Les représentants des spectacles vivants qui emploient des bénévoles comme le Puy du Fou ont été reçus jeudi après-midi au ministère de la Culture. La partie du projet de loi qui les inquiétait ne figurera plus dans le texte et la concertation va se poursuivre.

Une escale au Puy du Fou

Ce que prévoyait ce projet de loi. Le texte en question, baptisé "avant projet de loi sur la création artistique", considérait que les bénévoles participant à des spectacles vivants payants devaient être rémunérés puisqu'ils sont soumis au droit du travail. Autrement dit, le musicien amateur du Bagad de Paimpol ou le cavalier bénévole du Puy du Fou sont considérés aujourd'hui comme des "travailleurs dissimulés".

Dans le détail, la majorité des spectacles vivants seraient épargnés puisque le projet de loi cible les spectacles organisés dans un cadre lucratif, n’ayant pas de vocation pédagogique et dont le nombre de représentations dépasse la trentaine par an. Mais les grands spectacles permanents étaient, eux, clairement dans le viseur de ce texte. Une réforme qui va désormais faire l'objet de négociations entre le gouvernement et les principaux intéressés.

L'INFO - Les spectacles vivants bientôt privés de bénévoles ?

LE CHIFFRE - 11 millions de Français font du bénévolat

CONSEILS - Les clés du bénévolat

SUCCES - Le Puy du Fou récompensé aux USA