Serez-vous augmenté en 2011?

  • A
  • A
Serez-vous augmenté en 2011?
@ MAXPPP
Partagez sur :

La saison des discussions salariales commence dans les entreprises. Attention, sujet sensible.

Comment bien négocier son augmentation ? C’est souvent à la fin de l’année que cela se joue, au moment des entretiens individuels. Mais pas facile de négocier son salaire sur fond de crise économique et de tensions sociales.

Les DRH sur le pied de guerre

Les responsables des ressources humaines le savent, la préoccupation des rémunérations gagne l'ensemble des salariés, dans tous les secteurs de l'économie. Alors les DRH se préparent à des négociations serrées.

Il y a même chez eux une certaine fébrilité. Peu acceptent d’évoquer le sujet des rémunérations ouvertement, en interview. "Trop sensible" répondent-ils. François Catta, lui a accepté de parler, sur Europe 1. Il s'occupe des ressources humaines dans la société de consultants Links Conseil, spécialisée dans le conseil aux entreprises.

"On essaie de voir si le salarié a envie d’évoluer"

Il dispose d'une enveloppe globale, qu'il redistribue service par service, salarié par salarié. Une enveloppe en légère augmentation cette année, car il y a des attentes fortes du côté des salariés, après une année 2009 "sèche" en termes de rémunération.

Mais tout le monde ne sera pas augmenté pour autant. "Nous, si on a envie de travailler avec une personne, on va lui proposer un projet", déclare François Catta sur Europe 1. "On essaie de voir si le salarié a envie d’évoluer et de passer un peu plus de temps dans l’entreprise. Si oui, on parlera éventuellement d’une augmentation", souligne le responsable des ressources humaines.

50 euros de plus par mois

Mais 2011 ne sera guère mieux que 2010, estime Pierre Le Gunéhec, spécialiste salaires du cabinet Aon Hewitt France. Selon lui, toutes augmentations confondues, collectives et individuelles, elles devraient s’élever à 2,7% maximum, soit une cinquantaine d'euros par mois pour quelqu'un qui gagne 2000 euros nets. "La crise continue à durer. Si l’entreprise est dans des résultats qui ne sont pas trop difficiles, alors on peut imaginer des intéressements qui représentent jusqu’à un mois de salaire", explique Pierre Le Gunéhec.

Cette année, il faudra compter davantage sur les augmentations individuelles que collectives. Et pour cela il faut savoir négocier. Marc Van Lul a créé un site internet spécialement dédié aux salaires. Suisjebienpaye.fr permet à chacun d’évaluer son niveau de rémunération par rapport à son poste, mais aussi à la situation de l’entreprise. Un outil précieux, car en 2011, il va falloir se vendre auprès des DRH.

La priorité est de garder les meilleurs

"On s’achemine de plus en plus vers des augmentations au mérite", observe Marc Van Lul. "En 2009 les entreprises ont « profité » de la crise pour réduire les effectifs. Une fois que cela a été fait, on a demandé aux gens d’en faire plus. La priorité est de garder les meilleurs et éviter que les chasseurs de tête viennent prendre les bons éléments chez soi. Donc là, on fera de l’augmentation individualisée", précise le spécialiste.

Mais certains secteurs d’activités seront favorisés cette année. Ce sont surtout les secteurs des télécoms et de l'informatique qui ont la cote. Les profils scientifiques, d'ingénieurs "recherche et développement" notamment, sont plus prisés en cette fin 2010 que les profils de commerciaux.