Salaires : les jeunes cadres sont mieux lotis

  • A
  • A
Salaires : les jeunes cadres sont mieux lotis
Partagez sur :

Plus de la moitié des cadres en poste ont bénéficié d'une augmentation en 2008. Mais ils voient souvent leur avenir bouché.

La crise n’a pas eu raison des augmentations. En 2007, 46% des cadres déclaraient avoir été augmentés. Un an plus tard, ils sont 51% à avoir vu leur rémunération progresser. Mais pas tous dans la même mesure. D’où des inquiétudes qui s’expriment dans l’étude publiée mercredi par l’Association pour l'emploi des cadres (Apec).

Les cadres jeunes sont bien plus nombreux à avoir été augmentés cette année : 67% pour les moins de 30 ans, contre 38% seulement parmi les 50 ans et plus. Au-delà de cet âge, la proportion des augmentations individuelles diminue au profit des augmentations collectives. Ce qui peut être source de découragement chez les salariés les plus anciens dans une entreprise.

Dans l'ensemble, les cadres ne sont guère optimistes sur les perspectives de leur rémunération dans les trois à cinq ans qui viennent. 29% seulement les jugent "plutôt intéressantes". Les autres expliquent que leur pessimisme est directement lié à la crise économique.

D’ici la fin de l’année, la majorité des cadres ont déjà ou vont malgré tout demander une augmentation. En 2008, le salaire moyen n'a pas évolué, à 51.000 euros par an. Même stabilité pour le salaire moyen à l’embauche qui va de 29.000 euros pour un jeune diplômé à 44.000 euros pour un cadre confirmé.