Numérique : une entreprise française embauche 400 personnes

  • A
  • A
Numérique : une entreprise française embauche 400 personnes
@ BERTRAND LANGLOIS / AFP
Partagez sur :

INFO E1- Une entreprise française du secteur du numérique va embaucher à partir de mardi 400 personnes dont 300 en France.

Le chômage a encore augmenté en 2014 pour atteindre 3,4 millions de personnes et 2015 ne devrait pas se porter mieux. Mais il existe encore des secteurs qui recrutent. Par exemple, celui de l'assistance liée aux nouvelles technologies. L'entreprise française, Solutions 30, est le leader européen de la spécialité. Elle est assez peu connue et pour cause, ses employés travaillent sous les couleurs d'opérateurs tels Orange, SFR ou La Fnac. Elle sort de l'anonymat mardi en annonçant le recrutement de 400 nouveaux collaborateurs qui devraient être opérationnels dès cet été.

>> LIRE AUSSI - Emploi : une branche professionnelle sur huit ne respecte pas le Smic 

Des bac+2. Le plan de recrutement, qui va concerner 400 personnes dont 300 en France, cible des jeunes ayant bac + 2, sortant par exemple d'une filière BTS technique ou technologique. 

Numérique = emploi. Pour Gianbeppi Fortis, le patron de Solutions 30, le numérique ne détruit pas d'emplois : "pour nous, c'est le contraire car plus il y a de numérique dans les foyers, plus il y a besoin de gens formés pour aider les clients à régler leurs problèmes que ce soit en informatique, dans les télécoms, l'énergie, l'audiovisuel, la sécurité ou les paiements". "Il y a de nouvelles technologies qui arrivent sur le marché et il ya besoin de savoir-faire pour les gérer", conclut-il.  

Un secteur en pleine croissance. Les collaborateurs devraient être embauchés dans les prochaines semaines, puis suivre une formation maison pour être envoyés sur le terrain dès cet été. Les besoins du marché sont en effet urgents avec 25% d'augmentation par an. D'autant plus que deux gros chantiers attendent les entreprises du secteur : la généralisation du compteur électrique intelligent et le déploiement de l'internet à haut débit. 

>> LIRE AUSSI - L'apprentissage a encore reculé en 2014