Etre "fashion" au travail : "on peut faire sensation à petit prix"

  • A
  • A
Etre "fashion" au travail : "on peut faire sensation à petit prix"
@ PETER PARKS / AFP
Partagez sur :

L'AVIS DE - Peut-on réussir sans costume ou tailleur ? On a posé la question à une experte de la mode au travail.

Comme nous l'expliquons dans cet article, la tenue est souvent primordiale pour réussir un entretien d'embauche, et parfois même une carrière. Mais au-delà des classiques costume-cravate pour les hommes et tailleur pour les femmes, comment s'habiller en entreprise ? Nous avons posé la question à Lucie Moyano, spécialiste de mode, administratrice de la page Facebook "love my fashion job" et rich content manager chez Kiabi.

Pour les hommes, pensez-vous que le costume est indispensable lors d'un entretien d'embauche ? Et pour réussir sa carrière ? "Un entretien d’embauche, c’est un peu comme un jeu de persuasion, il faut prouver en peu de temps au recruteur que l’on est LA personne qu’il attend, d’où l’intérêt d’avoir une apparence soignée. Mais attention, la posture est tout aussi importante que le tenue vestimentaire. Elle doit être en phase avec votre personnalité et le type de job pour lequel vous postulez. Il faut avant tout être à l’aise dans vos vêtements pour pouvoir davantage se concentrer sur le poste en lui-même. Inutile de sortir le costume trois pièces si vous vous sentez "déguisé" dedans, car cela va freiner votre discours.

Ensuite, tout dépend du secteur et du poste visé. Certains postes exigent une grande rigueur, le costume-cravate est donc indispensable. D’autres sont plus "trendy" (branchés), on pourra alors opter pour un look "chic et fashion" : jean sombre+chemise cintrée+veste de costume.

Je ne pense pas, en revanche, que le costume soit indispensable pour gravir les échelons. Le charisme, lui, permet de montrer une forme d’assurance qui peut se dispenser de costume !

Pour la petite anecdote, je me souviens d’un collègue dans le passé qui était arrivé en costume cravate pour son premier jour. Son look était inadapté et il ne manqua pas d’interpeller les regards tant il contrastait  avec les looks plutôt "casual" des collaborateurs. L’important est de ne pas surjouer avec ou sans costume".
 
 Pensez-vous que le prix et la qualité du costume comptent ? "Tout dépend de l’entreprise que l’on vise. Si vous postulez pour une marque de prêt-à-porter homme, autant choisir un costume de la marque pour démontrer en un clin d’œil que l’on adhère au style de la marque. Sinon, le prix ne s’affiche pas sur le look. On peut très bien faire sensation avec un look à petit prix à partir du moment où il est bien ajusté à votre silhouette : "ultra chic" avec un total look costume, "chic &fashion" en mixant la veste de costume avec un pantalon chino par exemple, "easy chic" en optant sur la simplicité d’une chemise avec un pantalon cintré sans veste. Avoir le bon look à un entretien n’est pas qu’une question de prix."
 
 Quelles sont les alternatives au costume ? Peut-on briser les codes et donner une bonne image au sein de l'entreprise ? "Oui bien sûr, brisons les codes ! Mais attention à ne pas être à contrecourant non plus…  On peut porter un jean à un entretien. Mais il faut le choisir cintré et d’une couleur foncé. On évitera tout de même le sac à dos, les baskets usées et  les tshirts imprimés ou avec des messages revendicateurs ! En revanche, un pantalon chino peut être très élégant avec une chemise cintrée, un gilet cardigan et une veste blazer."

Les femmes ont-elles plus de souplesse vestimentaire au travail ? Où le tailleur est-il aussi important et ancré dans la culture d'entreprise que le costume ?  "Contrairement au costume trois pièces pour les hommes, le duo jupe+veste de tailleur n’est plus vraiment d’actualité pour les femmes. La tenue des femmes au travail est influencée par les tendances mode.

Cette année, la jupe pencil ou coupe crayon est de nouveau à la mode et convient parfaitement pour un entretien ! La veste blazer a une allure moderne cassée avec un jean, une blouse fluide et des bottines à talon  façon "working girl". Les talons élancent la silhouette et marquent un pas affirmé… encore faut-il les maîtriser, mieux vaut opter pour un petit talon si l’on n’est pas à l’aise. En revanche au travail, certain a priori  persistent, attention à la longueur des jupes et la profondeur des décolletés."

>> LIRE NOTRE ENQUÊTE COMPLÈTE - Peut-on réussir sans costard ?