Les salariés de Call Expert fixés sur leur sort mercredi

  • A
  • A
Les salariés de Call Expert fixés sur leur sort mercredi
Les salariés de Call Expert ont manifesté leur colère lundi, à deux jours de l'audience qui scellera leur sort.@ Maxppp
Partagez sur :

Entre 200 et 350 salariés du téléopérateur ont manifesté lundi alors que le groupe est en redressement judiciaire.

La justice va rendre une audience capitale pour l’avenir du groupe Call Expert qui est en redressement judiciaire. Lundi, entre 200 et 350 salariés du téléopérateur ont manifesté à Abbeville dans la Somme pour "se faire entendre" et appeler l'Etat à la rescousse.

"Le but principal, c'est de se faire entendre, de ne pas mourir dans l'anonymat, et de lancer un vrai message aux pouvoirs publics, à l'Etat, pour qu'ils interviennent franchement dans le dossier et pas que ce soit juste le conseil régional qui vienne essayer de nous aider", avait déclaré David Bachimont, délégué syndical CGT à Abbeville.

Le téléopérateur, qui emploie plus de 600 personnes en France, dont 490 à Abbeville , avait été placé en redressement judiciaire le 31 octobre.

Deux semaines plus tôt, le fondateur en 2001 de Call Expert, Bertrand Delamarre, 41 ans, avait été mis en examen pour usage de faux, présentation de faux bilans et abus de biens sociaux pour des faits sur la période 2011-2013.

Deux offres de reprise sont encore sur la table pour le site d'Abbeville et deux offres ont également été déposées pour celui de Roubaix et quatre pour la société Sept, basée à Paris.

sur le même sujet, sujet,

ETUDE - Les inégalités hommes-femmes se retrouvent (aussi) dans le chômage

ZOOM ECO - L'apprentissage victime des emplois d'avenir ?

ZOOM - Les jeunes envoient 27 CV pour trouver un emploi

ECO - Cette méthode "Hartz" qui intéresse Hollande